Among The Living
Chroniques Albums

ELEFANT TALK – 1st LP

elefant talk
ELEFANT TALK
1st LP

 

Sortie le 19 Mars 2021


Comment conjuguer un son pachydermique à une légèreté de composition prompte à régaler les oreilles les plus attentives ? ELEFANT TALK vient de trouver la recette.
Elefant Talk est un puissant duo rock stoner avec Gaby Vegh à la basse et au chant et Sébastien Necca à la batterie, distillant un rock rugueux et lourd à la fois minimaliste et dense.
Les deux artistes ont déjà un CV conséquent à leur actif. Gaby Vegh possède 5 albums au compteur avec sa formation GNÔ, mais a aussi accompagné de nombreux projets musicaux, quant à Sébastien Necca, son palmarès est du même acabit avec deux albums de jazz et des participations à plusieurs formations.
Réduire le style à du pur Stoner est réducteur à mon sens tant le projet est subtilement varié et l’approche musicale des deux compères peu classique. De par sa structure basse / Chant / batterie, le groupe induit forcément un son abrupt avec l’absence de guitare remplacée par une basse ultra présente et incisive. L’analogie avec nos voisins d’outre-manche ROYAL BLOOD est bien entendu inévitable.



Difficile de résister aux rythmes imposés par le duo. Leur occupation de l’espace sonore est juste brillante. Sébastien Necca est magistral. Son jeu à la fois subtil et massif compte pour deux. Comme on peut d’ailleurs l’entendre sur Carnivor ou Save Yourself, avec cette impression de volume décuplé.
Même topo pour le jeu de basse de Gaby Vegh, et les effets qu’il balance, compensant l’absence de guitare à coups de Fuzz bien sentis.
Leurs influences sont nombreuses et parfaitement bien digérées. De LED ZEP (Leave Me Alone) à Rage Against the Machine (Crocodile, The Hunting), c’est avant tout par le chant que ELEFANT TALK vient varier les plaisirs. Le final sur Time To Go clôt l’opus sur une note aérienne très dans l’esprit MUSE, et montre que le duo s’affranchit aisément des genres.

Catchy, groovy, bluesy, résolument Rock, ELEFANT TALK nous livre ici un premier essai qu’ils ont transformé de très belle manière. Cerise sur le gâteau, la participation de Ron « Bumblefoot » Thal pour un riff assassin sur The Hunting.


01. The First Day Of The Rest Of Our Life
02. Save Yourself
03. Pachydermik
04. Crocodile
05. Leave Me Alone
06. I’m a Hound Dog
07. Chitter Chatter
08. Carnivor
09. Mass Murder
10 The Hunting
11 Time to Go


 

 

Related posts

SATYRICON – Deep Calleth Upon Deep

New Wire

WHILE SHE SLEEPS – You Are We

Byclown

TESSERACT – Polaris

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X