Among The Living
Chroniques Albums

EVENLINE – In Tenebris

EVENLINE – In Tenebris
Sortie le 20 janvier 2017

Arnaud Gueziec – Vocals
Fabrice Tedaldi – Guitar
Thomas Jaegle – Bass
Julien Patoue : Batterie



Evenline, une découverte coup de cœur un soir de novembre 2010 : une première partie électrique avortée d’Alter Bridge qui se transforme en mini set acoustique devant la Maroquinerie …

Une improvisation dans la rue convaincante, l’achat du EP convaincant lui aussi et un premier album « Dear Morpheus » en 2014 bien réussi ont fait du quatuor francilien une formation à suivre de près pour tout amateur de Métal moderne  …

En ce mois de janvier 2017, Evenline est de retour avec son deuxième album, « In Tenebris » présenté dans un beau digipack et avec une pochette très réussie.

Quoi de neuf donc pour cette nouvelle galette ? il y a eu un changement de musicien avec le retour à la batterie de Julien Patoue ( Raptor King, Petosaure et d’autres projets) qui exerçait son art sur l’EP publié fin 2010.

Et ce retour ne se limite pas à la batterie puisqu’en plus d’assurer de belles parties sur l’album, il a également réalisé les 2 clips extraits de ce nouvel album ce qui nous fait penser que ce Julien est everywhere !

Oui, vous attendiez un calembour dans la phrase précédente avec le nom de famille de Julien mais nous ne sommes pas là pour rigoler et ça tombe bien car Evenline non plus n’est pas là pour la blague et on comprend ça dès le premier morceau « All against me » à l’ambiance inquiétante sur les couplets mais au refrain mélodique très agréable avant un pont au chant crié précédant le retour de ce beau refrain.



On sent que le groupe a durci le ton par rapport au premier album et cette tendance va se confirmer sur les morceaux suivants même si « Straitjacket« , le premier clip présenté par Evenline n’illustre pas tout à fait cela avec un refrain mélodique qui fait mouche une fois de plus.

La production est dynamique, claire, tous les instruments s’entendent distinctement et personne ne se détache ou ne semble vouloir prendre la vedette renforçant le sentiment d’un collectif au service de la musique.

Contrairement à son titre, « Echoes of Silence » est un morceau aux couplets entièrement en chant crié avant un refrain  plus soft confirmant le talent d’Arnaud Gueziec dans ce domaine. Ce titre contient également un passage plus speed bien convaincant et un petit passage en « solo » de Fabrice Tedaldi qui fait réaliser que ce guitariste ne semble pas chercher l’esbroufe en étalant sa maitrise dans des solis à rallonge mais a visiblement choisi de privilégier l’efficacité au service des titres, quitte à se priver de ce genre de démonstrations parfois superflues.

Par rapport à Dear Morpheus, le chant crié est bien plus présent et cela plait ou non, mais cet élément fait partie du style d’Evenline, comme le prouve le très réussi « Never There« .

Ce titre au tempo plus enlevé est superbe avec son refrain dynamique et mélodique et fait presque regretter qu’il soit le seul sur ce rythme car cela convient bien à nos quatre musiciens. Mais c’est une respiration bienvenue dans l’album et on pense que le groupe pourrait creuser ce filon peut-être à l’avenir !

Après ce morceau vient une reprise du « Deeper Underground » de Jamiroquai passée à la moulinette Evenline et c’est une brillante réussite ! chapeau bas messieurs, voilà un pari osé et  brillamment converti en titre collant à votre répertoire.

Reste alors 2 titres à ce nouvel album, « From the ashes » et « Wasted Years » qui concluent cet album bien réussi, formant un tout cohérent et très efficace mais qui manque peut-être un poil de variété dans le rythme des compos, sentiment renforcé par la franche réussite qu’est Never There.

Bref, si vous aimez le métal moderne, des morceaux efficaces avec des refrains vraiment réussis et un groupe démontrant sa force collective plutôt que ses techniques individuelles, ruez vous sur « In Tenebris » ! ce sera la meilleure façon de récompenser le travail des quatre musiciens d’Evenline ! Merci pour eux.


Tracklist
01: All Against Me
02: Straitjacket
03: Silene Capensis
04: Echoes Of Silence
05: Sometimes We Die
06: Broken Promises
07: Never There
08: Deeper Underground
09: From The Ashes
10: Wasted Years

Related posts

BLACKBEARD – New Horizon

Stephan Birlouez

LEE EVANS – Mississippi Flood (EP)

Stephan Birlouez

BLODHEMN – Mot Ein Evig Ruin

New Wire

1 commentaire

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X