Among The Living
Chroniques Albums

HELLBUTCHER – Hellbutcher

HELLBUTCHER – Hellbutcher

Sortie le 31 mai 2024

Hellbutcher – vocals

 Necrophiliac – guitars
 Devastator – drums
 Eld – bass

 Iron Beast – guitars


Le premier album de Hellbutcher sort le 31 mai 2024 chez Metal Blade Records. Il a été enregistré dans divers endroits à travers la Suède :  le Red And Black Hall Drum Studio de Devastator (Martin Axenrot : Bloodbath, ex. Opeth) et les Chrome Studios d’Iron Beast (Dead Kosmonaut, Unleashed, ex-Necrophobic,…). Les musiciens l’ont produit et masterisé eux-mêmes.

J’ai souvent eu la chance de rencontrer les jumeaux Gustavsson (Per et Erik) lors de ces dernières années. À chaque fois je leur posais la question ultime : « À quand un nouvel album ? » À savoir quand donneraient-ils  une suite à Envoy of Lucifer (2007)… J’avais même cru comprendre qu’ils travaillaient dessus et qu’il fallait que l’on soit patient. Étant tous deux de grands fans d’Iron Maiden, je les avais aussi croisé en 2013 au Sonisphere à Amnéville car les anglais y jouaient.  Et comme ce sont des  fans « die hard » de la Vierge de Fer, on peut même souvent les voir dans les premiers rangs lors des concerts officiels filmés des Anglais, n’hésitant pas à les suivre sur plusieurs dates lors de longues tournées européennes.

Quelques années plus tard, on aura pas de nouvel album et les deux frères se séparent en 2022 mettant fin à Nifleheim.

En 2024 Hellbutcher (Per Gustavsson a toujours été plus prolifique que son frère) revient aux affaires entouré de musiciens dont le bassiste Frode Kilvik (Gaahls Wyrd, Kraków, Aeternus…) grand fan de la bande à Steve Harris devant l’éternel pouvant lui aussi suivre le groupe sur certaines dates. Sans oublier le guitariste Iron Beast : vu le surnom dont on peut imaginer de quel groupe il est fan.

Alors que retrouvons-nous sur ce disque dont les déclarations de Hellbutcher  nous font croire que c’est très « Evil » : « Je joue du black metal. Je fais cela depuis quatre décennies maintenant, donc je dois évidemment être possédé dans un certain sens », dit-il. « Musicalement, je n’aime pas les trucs de mauviettes. [Notre] musique pue le mal, les paroles doivent être mauvaises, c’est juste un simple fait ! Hellbutcher est de la musique pour les vrais headbangers ! ». On peut quand même se mettre à sourire.



Eh bien Hellbutcher n’est rien de plus qu’un album qui rend hommage à Iron Maiden et aux autres formations des années 80’. Pas grand-chose de black metal bien méchant ou quoi que ce soit dedans comme il essaye de nous le faire croire.

Il n’empêche qu’on passe de bons moments à écouter « The Sword of Wrath » ou « Violent Destruction » mais qu’on s’y ennuie quand même assez à la longue avec des titres qui ne sortent pas du lot. Même si le visuel et le logo nous rappelle d’où vient Hellbutcher, on s’éloigne quand même pas mal de Nifelheim. Il n’empêche que cela donnera sûrement l’occasion au groupe de faire quelques dates en Europe.

En revanche, en oubliant le black metal et en canalisant l’esprit de Venom, Bathory, Iron Maiden, Exciter, Motörhead, Mercyful Fate et le côté agressif du vrai heavy metal, le groupe trouve plus ses marques. Ici c’est plus un groupe qui s’amuse à rendre hommage à leur groupe fétiche entre solos et jolis riffs à la manière de la New Wave of Thrash Metal. « J’ai réalisé que je devais créer mon propre groupe pour défendre le véritable esprit du metal. »dit-il.

Peut-être que la description la plus juste de l’album est quand il déclare : « Nous sommes METAL ! Nous nous efforçons d’affiner et de faire évoluer notre musique et notre image pour devenir le plus pur et le plus heavy parmi tous les groupes de metal extrême à travers l’histoire. Au mépris des tendances et des modes prédéfinies, nous persisterons dans le chemin authentique que le metal était censé suivre ! ».


Track Listing:

The Sword of Wrath
Perdition
Violent Destruction
Hordes of the Horned God
Death’s Rider
Possessed by the Devil’s Flames
Satan’s Power
Inferno’s Rage


Related posts

ASTODAN – Bathala

Le Masc

EXCEPT ONE – Fallen (O.M.N.I #3)

Stephan Birlouez

INVIDIA – As The Sun Sleeps

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.