Among The Living
Chronique Album

HYPNO5E – A Distant (Dark) Source


HYPNO5E – A Distant (Dark) Source

Sortie le 22 Novembre 2019

Emmanuel JESSUA – Guitar, lead vocals

Jonathan MAUROIS – Guitar

Cedric « Gredin » Pages – Bass, backing vocals

Théo BEGUE – Drums

 


Comment rester insensible à un groupe aussi intense et riche qu’ HYPNO5E? Une richesse tant musicale que sensitive, une vraie invitation au voyage introspectif au cœur de la nostalgie.
Cinquième opus de la formation Montpellieraine, A Distant [Dark] Source est une nouvelle pièce maitresse de la discographie d’HYPNO5E et un retour au Métal après l’intermède brillant que fut Alba – Les Ombres Errantes.
Emmanuel JESSUA nous emmène une fois de plus dans les contrées hors du temps qu’il a l’habitude de battre, empreint de nostalgie et d’images fortes. Car oui, HYPNO5E est bien plus qu’un combo distillant de la musique, il construit une œuvre musicale et cinématographique. Elaboré comme un scenario, avec ses travellings et son histoire intemporelle, A Distant (Dark) Source évolue autour de l’histoire d’un lac disparu en Bolivie, TAUCA, personnage principal de l’album.
Ici l’histoire commence par la fin. A Distant (Dark) Source est la deuxième partie d’un diptyque, et bien dans l’esprit d’HYPNO5E de nous emmener dans l’histoire à reculons.
Ouvrant avec un On The Dry Lake Part II de plus de douze minutes, HYPNO5E impose sa griffe avec un titre à la fois massif et aérien, nous plongeant sans attendre dans son univers à la fois sombre et mélancolique.




On retrouve les belles envolées et la violence des Montpelliérains, en particulier sur la trilogie des A Distant Dark Source, véritable chef d’œuvre musical à dimension cinématographique de plus de 18 minutes. 
HYPNO5E excelle. Il se dégage de ce A Distant (Dark) Source une intensité et une maestria remarquable. Il est construit comme un scénario, nous livrant de belles images d’un passé dont il ne reste que des ombres. Il plane sur ce brillant album une nostalgie contemplative et communicative à laquelle il est impossible de résister.  
Les deux autres triptyques, In The Blue Glow Of Dawn et On Our Bed Of Soil font également partie du décor, respectant le même cahier des charges qualitatif. Techniquement c’est parfait.
Le final sur Tauca Part II (Nowhere) concentre en lui l’essence de l’opus dans sa globalité.

Après l’excellence atteinte par KLONE et son Grand Voyage, HYPNO5E vient porter haut la qualité des productions françaises, de celles qui n’ont plus rien à envier à qui que ce ne soit ni d’où qu’elles soient. A l’image de leurs compères, HYPNO5E nous a livré un A Distant (Dark) Source qui entre tout naturellement dans les incontournables de cette année 2019. MUST HAVE !


 

 

Related posts

ENEPSIGOS – Wrath Of Wraths

New Wire

MIND WHISPERS – Serpentarius

Stephan Birlouez

1349 – Dodskamp

New Wire

1 commentaire

Avatar
Thomas Orlanth (@ThomasOrlanth) 22 novembre 2019 at 11 h 04 min

Ce morceau est juste magnifique !

Répondre

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X