Among The Living
Chronique Album

JAZ COLEMAN – Magna Invocatio – A Gnostic Mass for Choir and Orchestra inspired by the sublime music of Killing Joke  

Jaz Coleman

 

JAZ COLEMAN – Magna Invocatio – A Gnostic Mass for Choir and Orchestra inspired by the sublime music of Killing Joke  

Sortie le 29 Novembre 2019

Label : Spinefarm records


Voilà un album qui est attendu depuis maintenant pas loin de 4 ans et que l’on pensait disparu dans la nature. Le projet à l’origine se nommait The Great Invocation : A Killing Joke Symphony. Il porte désormais le nom de Magna Invocatio – A Gnostic Mass for Choir and Orchestra inspired by the sublime music of Killing Joke. Titre à rallonge, presque ésotérique. Rien de très surprenant quand on connaît les influences du leader de Killing Joke. D’ailleurs plus qu’un album de Killing Joke, c’est bien un projet de Jaz Coleman, qui s’avère être très personnel.

A l’aide de l’Orchestre philarmonique de Saint-Pétersbourg, Coleman a puisé dans le répertoire du groupe pour sélectionner une dizaine de titres issus des disques du groupe depuis ces 25 dernières années si on excepte Intravenous. Si le grand public peut être surpris de cette orientation, les fans de longue date de Killing Joke le seront un peu moins. Coleman a toujours essayé d’expérimenter musicalement, de se renouveler et de casser les frontières.



Néanmoins ici le changement est de taille. Les morceaux sont adaptés pour un orchestre symphonique. Le résultat est assez étonnant et l’on ne peut qu’être étonné de la facilité avec laquelle les titres de Killing Joke sont adaptés en version symphonique.

A l’image du titre hommage à l’ancien bassiste du groupe Paul Raven, The Raven King, il plane sur cet album une certaine forme de mélancolie et de tristesse. Des titres tirés de l’album Pylon aux sonorités très indus sont totalement méconnaissables. Petit détail qui a son importance il n’y a pas de chant sur cet album. L’ensemble des titres associés pourrait parfaitement coller à la bande originale pour un film. Peut-être la prochaine étape de l’œuvre de Coleman.

Le talent de Jaz Coleman opère toujours en proposant un album magique et mystérieux.


 

 

 

Related posts

Coldside – Fuck Your System

Yann Fournier

Fateful Finality – Battery

Byclown

ELFIKA – Secretum Secretorum

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X