Among The Living
Chroniques Albums

JOURS PÂLES – Dissolution

JOURS PÂLES – Dissolution

 

Sortie le 10 mai 2024

 

 


Après Éclosion (2021) et Tensions (2022), le groupe de black metal mélancolique français Jours Pâles mené par Spellbound, (chanteur d’Aorlhac) sort son troisième album, intitulé Dissolution via Les Acteurs De L’Ombre Productions.

L’album a été mixé et masterisé par le batteur Ben au B-Blast Records. L’artwork a été réalisé par Manon de la brasserie Ouroboros.

« Taciturne » s’ouvre par une critique du monde actuel entre le redondant BFM et des actualités bien sombres où la solitude est peut-être le meilleur remède. Malgré la mélodie d’ensemble la voix hurlée critique l’époque dans lequel nous vivons. Les propos sont tellement vrais sur ce death mélodique tout en restant très agressif…

Visiblement, Spellbound est un homme sensible. C’est vrai que pour l’avoir vu sur scène avec Aorlhac, on découvre un musicien possédé, pensif et accroché à son micro où les paroles prononcées ne sont pas vaines. Il vit sa musique.

On retrouve encore une jolie mélodie avec une voix tourmentée sur « La reine de mes peines (des wagons de détresses) ». Après une grosse accélération on tombe sur des guitares stridentes avec des notes de piano égrenées tout en légèreté toujours desservi à nouveau par un très beau texte. On y retrouve en invité Lenos Aeon (guitariste de Maïeutiste) sur le solo final.



L’attaque black metal de « Noire impériale » se noie dans une voix plus profonde, plus growlée, plus travaillée. Il respire véritablement ses textes, un quotidien difficile avec beaucoup de peine et peu d’espoir. Comme tout un chacun on souffre dans cette vie… Parfois une lumière d’espoir provient d’un accord, d’une mélodie mais pas vraiment par les textes bien sombres sous des riffs très 90’ … C’est un titre rapide telle une fuite en avant. Pas besoin de revenir en arrière au point où on en est. La mélancolie nous submerge.

La voix féminine en intro de « Les lueurs d’autoroutes » est comme une voiture restée en warning sur le bas côté de la route pour annoncer une détresse. Le duo vocal en clair obscure, entre noir et blanc nous fait voyager sur une route seulement éclairée par des candélabres disposés régulièrement donnant un côté hypnotique au voyage. C’est toujours ténébreux comme une autoroute de nuit vide de vie, de sens. En accélération constante tel un bolide incontrôlable de logorrhée, la jolie guitare apaisante donne une certaine élévation au titre.

« Réseaux venins » est une belle critique des réseaux sociaux. La violence dans la musique et dans les propos exprime bien ce monde incontrôlable ou les gens cachés derrière leurs écrans déversent leur haine. C’est d’une actualité débordante. C’est un black metal violent sans pour autant en oublier les mélodies avec des chœurs à l’unisson avec à nouveau un solo mélodieux et prenant.

Heureusement que l’instrumentale cristalline « Une mer aux couleurs désunions » est limpide et nous sort de cette ambiance morose.

Sur « Limérence » les paroles sont scandées sur une rythmique qui joue avec les ambiances distillées par un synthétiseur lointain et des guitares apaisantes. Le morceau à tiroir est structuré et varié.

J’espère que son écriture lui fait du bien et que c’est thérapeutique tellement les images, les textes sont puissants à l’image du titre éponyme. Spellbound est torturé par un passé qui lui ressurgi à travers la gueule entre ruptures et désunions. Ça fait mal à celui qui a vécu ses souvenirs qui ne pouvait les analyser à l’époque. Sa verve va en toucher plus d’un en espérant que Dissolution ait un effet cathartique sur lui.


 Tracklisting :

01. Taciturne
02. La reine de mes peines (des wagons de détresses)
03. Noire impériale
04. Les lueurs d’autoroutes
05. Réseaux venins
06. Une mer aux couleurs désunions
07. Limérence
08. Dissolution
09. Terminal nocturne

Related posts

SikTh – Opacities

Byclown

PAUL GILBERT – The Dio Album

Stephan Birlouez

KOZH DALL – Deaf Mute

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.