Among The Living
Chroniques Albums

KERRY KING – From Hell I Rise

KERRY KING – From Hell I Rise

Sortie le 17 mai 2024

Kerry King : Guitare
Paul Bostaph : Batterie
Mark Osegueda 
: Chant
Phil Demmel 
: Guitare
Kyle Sanders 
: Basse


Probablement un des albums les plus attendu de cette année, From Hell I Rise annonce le retour de Kerry King dans l’arène. Et force est de constater (contrairement à d’autres récemment) qu’il n’est pas là pour enfiler des perles.
Inutile de vous faire un dessin, les fans de SLAYER (dont je suis), et même les plus hardcore, seront forcément ravis.
Mais avant toute chose la claque vient du line-up. Savoureuse à souhait pour un fan de Thrash Old-school comme moi, celui des 80’s.
Sans surprise on retrouve Paul Bostaph derrière les fûts, vieux compagnon de route de King et rodé à l’exercice. Mark Osegueda tient le chant sur ce From Hell I Rise et sa performance n’est pas pour me déplaire. Il faut dire que DEATH ANGEL quoi…. Phil Demmel (ex-Machine Head, ex-Vio-lence) tient la 6 cordes et c’est très bien comme ça, tandis que Kyle Sanders (Hellyeah) n’est pas là pour la figuration, accroché à sa basse. Un “super groupe” en quelque sorte.
Vous l’aurez compris, sur le papier ça envoie du très lourd. Mais est-ce suffisant ?
La reponse est OUI !!!!
On est clairement dans la veine du meilleur de SLAYER : violent, massif et intense. Je me plais à le comparer à Repentless dans l’esprit, mais aussi hargneux qu’un Reign In Blood. La rage habite toujours davantage l’ami King, et il a encore des choses à partager.
Ma première grosse impression viendra de Mark Osegueda, chanteur béni de DEATH ANGEL et qui a toute sa place au Panthéon des dieux du Thrash. Quelle voix !



Kerry King signe ici un retour gagnant.

Après une courte intro martiale, lyrique et instrumentale (Diablo), la baston commence sans prévenir.
Where I Reign impose la qualité de cet album, résumant d’entrée de jeu le niveau des zicos et leur implication. Les guitares sont incroyablement acérées et lyriques, Bostaphe et Sanders posent un socle rythmique en béton armé.
Mark Osegueda se plait à phraser comme Araya, et c’est du très bon. Attention, il n’y a pas de comparaison ici dans mon propos, la personnalité de Mark se suffit à elle-même pour imposer sa patte.
Ecoutez-moi ce Idles Hands taillé pour le live, qui vous laissera sur les rotules, ou encore ce mid-tempo Trophies Of the Tyrant bien sale.
Kerry King impose sa loi et nous livre ici un album de Thrash qui devrait être pris comme mètre étalon du genre. Modernité dans le Old-School, rage, sans concession, l’esprit puissant du Thrash habite définitivement ce groupe.
La complexité est aussi là. Ecoutez Crucifixation, titre à tiroirs qui se révèle au fil des écoutes. On touche au punk parfois, notamment avec le terrible Everything I Hate About You (tout est dans le titre), au même titre que sur Two Fists.
Je ne vais pas vous faire un détail de chacun des 13 titres, From Hell I Rise viendra vous attraper dès la première minute pour vous immerger dans ce maelstrom de violence dont on raffole. Kerry King signe un retour gagnant et quasiment vengeur avec From Hell I Rise. On vous l’a déjà assez répété, on ne retire pas un os à un chien qui a faim, ça fait mal ! MUST HAVE!


1 – Diablo
2 – Where I Reign
3 – Residue
4 – Idle Hands
5 – Trophies Of The Tyrant
6 – Crucifixation
7 – Tension
8 – Everything I Hate About You
9 – Toxic
10 – Two Fists
11 – Rage
12 – Shrapnel

13 – From Hell I Rise


 

Related posts

VREDENSDAL – Sonic Devotion To Darkness

New Wire

ENTROPY ZERO – Mind Machine : A New Expérience

Stephan Birlouez

Ruïm – Black royal spiritism – I.O Sino Da Igreja

New Wire

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.