Among The Living
Chroniques Albums

MESHUGGAH – The Violent Sleep Of Reason

meshuggahMESHUGGAH – The Violent Sleep Of Reason

Sortie le 7 octobre 2016

Jens Kidman – Chant.
Fredrik Thordendal – Guitare solo.
Tomas Haake – Batterie.
Mårten Hagström – Guitare rythmique.
Dick Lövgren – Basse.

 

 

 

 


Attention, toi qui va lire ces quelques lignes sur le nouveau bébé de nos copains de MESHUGGAH : c’est du brutal !

Le quintet d’autistes Suédois, qui nous a habitué, depuis 1991, à des expériences musicales hors du commun (en quelques sortes les papas du Djent et du Math Métal, rien que ça ! Et de surcroîts considérés comme des génies par des pointures tels Joe Satriani) remet donc le couvert avec le très lourd The Violent Sleep Of Reason. Loin des titres ultra speeds qui ont fait leur renommée, à la BLEED, ce nouveau joujou est beaucoup plus lent (Into Decay) tout en n’enlevant rien à l’agressivité des compos (il faut reconnaître que la voix inimitable de Jens Kidman y est pour quelque chose). Apres presque 30 années d’existence et 8 albums à leur actif, les musiciens ne cessent de surprendre leur fan base.

meshuggah_016

Pour cette mouture, la révolution est de taille : après des années à enregistrer en digital  (sur les fameux Axe FX qui ont fait exploser la Djentosphere), à faire du copié collé sur les séquences pour monter un morceau qu’eux même, à l’instant T, n’auraient pas été capable de jouer tous ensemble dans son entier, le choix a été fait d’enregistrer cette fois ci « à l’ancienne », comprenez avec de vrais amplis et surtout en PRISE LIVE ! Retour donc à la bonne vieille période des 80’s 90’s avec une pièce pour chaque musicien, une sur abondance d’amplis Marshall et Orange et en avant le son gras !!
Le résultat me demanderez-vous, le regard curieux et la bave aux lèvres tel un communiste un jour de fête du travail ? Ca défonce ! Un son plus organique que jamais et surtout légèrement différent entre chaque son. Sur les titres un peu plus punchy comme Clockwork le grain sait se faire plus dur alors que sur des titres lents et lourds (By the ton) la tonalité est clairement axée Sludge .Là encore MESHUGGAH réussi un coup de maitre

Apres 30 années de bons et de loyaux service pour le compte de l’innovation musicale, MESHUGGAH n’a pas dit son dernier mot loin de là et prouve que le poids des ans n’est rien lorsqu’on a l’envie de crée. Ils ont et resteront les patrons du math métal n’en déplaisent aux rageux et, comme le disait  B2O : «  tu veux t’asseoir sur le trône, faudra t’asseoir sur mes genoux ».



Related posts

Comeback Kid – Outsider

Yann Fournier

MERZHIN – Marche et C(R)êve

Stephan Birlouez

REDSHIFT – Duality

Stephan Birlouez

1 commentaire

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.