Among The Living
Chronique Album

PAPA ROACH – Crooked Teeth

papa roach croocked teethPAPA ROACH – Crooked Teeth

Sortie mai 2017

Jacoby Shaddix – chant
Jerry Horton – guitare
Tobin Esperance – basse
Tony Palermo – batterie


Last but not least !

Ah PAPA ROACH, le groupe addictif qui tire sur la corde de notre adolescence, toutes générations confondues, celui que l’on se plait à détester à la première écoute du nouvel album, encore sous l’addiction du précèdent.
Ce Crooked Teeth, neuvième opus des lascars, ne fera pas exception à la règle. La relation que j’ai avec ce groupe est complexe, intime, et cela depuis l’origine du groupe. PAPA ROACH est l’ami qui  accompagne bon nombre d’évènements qui jalonnent votre vie, et c’est probablement pour cela qu’on est critique quand celui-ci vous surprend là ou vous ne l’attendiez pas.
Bien plus consistant que son prédécesseur FEAR, Crooked Teeth ne rassure pas d’entrée de jeux avec le titre Break The Fall qui ouvre le bal sur un classique PAPA ROACH assez peu inspiré dans l’ensemble. Déception rapidement gommée par ce qui suit je vous rassure.
Avec Crooked Teeth, le titre éponyme de l’opus, on entre dans le vif du sujet avec un morceau qui signe un retour en grande forme des ricains avec un Jacoby Shaddix puissant et inspiré et des  riffs assassins qui ne vous lâcherons plus de la journée. 
L’expérimentation suit son court avec My Medication, titre beaucoup plus rappé que ses prédécesseurs et son lot d’électro encore plus mis en avant. Les PAPA ROACH semblent bien installés dans la voie qu’ils ont empruntée depuis quelques années maintenant.
De belles surprises sont au rendez-vous comme My Medication ou encore le « popisant » Born For Greatness ou encore Periscope (avec Skylar Grey) qui signe un titre que certain qualifieront de « honteux » mais bon…. Seuls les imbéciles ne changent pas d’avis.


papa raoch crooked teeth


Il est évident que ce nouveau méfait des californiens vas demander un effort aux auditeurs et afficionados du groupe. Il ne souffrira pas une écoute légère qui n’accoucherait que d’une mise au rebut de l’album et un avis à l’emporte pièces forcément réducteur et faussé (j’en sais quelque chose, et c’est pour cela que cette chronique arrive tard par rapport à la sortie de l’album).

Dans l’ensemble les PAPA ROACH signent un album plutôt logé dans le haut du panier de leur discographie. Crooked Teeth n’est pas un album facile à appréhender mais il mérite largement de s’y investir un minimum pour en capturer l’essence. Certains y trouveront un manque cruel de cette hargne, qui animait le groupe il y a quelques années encore, mais on ne peut pas demander à un groupe d’éternellement jouer un bis repetita de leurs meilleurs morceaux (comprenez ceux que l’on retrouverait arbitrairement sur une compil’ vite expédiée).

Même si tout ne m’a pas forcément plu sur cette galette, il s’avère au final que Crooked Teeth  n’en demeure pas moins un très bon album du groupe. Il m’a fallu du temps pour le digérer mais cela valait l’investissement. PAPA ROACH est encore et toujours dans la place !


Ils seront en concert à l’Olympia de Paris le 13 novembre 2107


Break The Fall

Crooked Teeth

My Medication

Born For Greatness

American Dreams

Periscope (feat. Skylar Grey)

Help

Sunrise Trailer Park (feat. Machine Gun Kelly)

Traumatic

None Of The Above

 

Related posts

AKERCOCKE – Renaissance In Extremis

Stephan Birlouez

REPUBLIC OF ROCK’n ROLL – The Last Of Us

Stephan Birlouez

SATAN JOKERS – Symphönïk Kömmandöh

Alain AFO

4 commentaires

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X