Among The Living
Chroniques Albums

ROTTING CHRIST – Pro Xristou


ROTTING CHRIST –
Pro Xristou

Sortie le 24 mai 2024

Sakis Tolis – Guitar, Vocals
Themis Tolis – Drums
Kostas “Spades” Heliotis – Bass
Kostis Fouk – Guitar


Alors oui, ROTTING CHRIST fait du ROTTING CHRIST et c’est très bien comme ça. Pour ceux que ça dérange, je vous exempte de lire la suite. Pour les autres, les esthètes, on poursuit dans la subtilité du changement dans la continuité.
Car oui, mes Grecs favoris ne se reposent pas forcément sur leurs lauriers comme on pourrait le croire au premier abord d’une écoute distraite.
Pro Xristou se découvre par une pochette sublime, présentant une œuvre d’art de Thomas Cole (dont le titre est “Destruction” et fait partie de la série de peintures “The Course of Empire”).
Toujours plus tribal et incantatoire, les maîtres du Black Metal déclamatif nous livrent un nouvel opus plus guerrier et fédérateur que jamais.
Faisant suite à The Heretics et gagnant en puissance, Pro Xristou se veut plus sombre et narratif. A la fois vindicatif et guerrier, ROTTING CHRIST nous conte la lutte des derniers rois païens face au christianisme. Un thème récurant mais qui, finalement, demeure sa marque de fabrique.



Une fresque épique et brillante.

Si l’on peut penser que ROTTING CHRIST s’est installé dans une redite tant musicale que thématique, Pro Xristou, bien que ne faisant pas exception à cette affirmation, marque sa différence.
Si l’ensemble est structuré sur une même variation mid tempo, certains titres sortent du lot. Like Father, Like Son en est un exemple, avec son lyrisme catchy dont les Grecs ont le secret.
Ecoutez-moi La Lettera Del Diavolo, avec ses chœurs féminins, ses percus revenant aux fondamentaux Black Metal, et ce grain de folie qui fait toute la différence. Même traitement avec le martial Pix Lax Dax, ou encore Pretty World, Pretty Dies, dont les chœurs subliment le propos.
Avec Yggdrasil on retrouve le ROTTING CHRIST martial et guerrier, véritable ADN du groupe.
Quel final avec ce Saoirse triomphal qui vient clore l’opus de magnifique manière.

Une fois de plus ROTTING CHRIST nous a livré une fresque épique et brillante avec Pro Xristou. Les mélodies y sont omniprésentes et donnent cette grandeur lyrique menée par le formidable conteur qu’est Sakis Tollis. Un Must Have !


Track-list

Pro Xristou (Προ Χριστού) (1:29)
The Apostate (5:01)
Like Father, Like Son (4:35)
The Sixth Day (3:56)
La Lettera Del Diavolo (4:01)
The Farewell (6:15)
Pix Lax Dax (4:33)
Pretty World, Pretty Dies (4:51)
Yggdrasil (5:04)
Saoirse (6:17)
Primal Resurrection (Bonus Track) (5:32) – Only Deluxe Editions!

All For One (Bonus Track) (3:37) – Only Deluxe Editions!


 

Related posts

ORPHEUM BLACK – Sequel(s)

Stephan Birlouez

UNDERVOID – La Mécanique du Vide

Stephan Birlouez

GAMMA BOMB “The Terror Tapes”

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.