Among The Living
Chronique Album

TRANK – The Ropes

TRANK - The Ropes
TRANK
The Ropes

Sortie le 15 Septembre 2020

Julien Boucq : guitares
Johann Evanno : batteries
Michel André Jouveaux : voix/clavier
David Spatola : basse


Encore une très bonne surprise made in chez nous avec ce premier opus de TRANK, à la fois riche et classieux.
The Ropes est un album à la frontière des genres, puisant dans des influences résolument Rock, à cheval entre un metal léché et un rock alternatif teinté de cold wave et d’electro. TRANK sait se faire désirer. Sûrement adepte du travail bien fait, il nous livre son premier album 4 ans après la création du groupe. Mais loin d’être inactifs, les français ont partagé la scène de groupes prestigieux comme DEEP PURPLE, ANTHRAX ou encore PAPA ROACH, ayant été remarqués à la sortie de leurs premiers singles.
La galette est généreuse avec ses douze titres pour près d’une heure de son aux variations tordant le cou à un quelconque ennui si l’envie lui avait prit de s’inviter à la fête.
L’ouverture se fait sur Shining, parfaite mise en bouche heavy rock au refrain catchy et aux riffs efficaces, qui n’est pas sans me rappeler un U2 des débuts. Le travail des musiciens est remarquable ne serait-ce que par la justesse de leur placement, et la voix parfaite de Michel André. Aucun ne prend le pas sur l’autre et l’équilibre est parfait.


TRANK


Illustrated Girl fait prendre de la hauteur à l’opus. Il en est presque épique. Mais je dois avouer que je commence vraiment à apprécier cet album quand arrive The Ropes, enfonçant le clou. Le titre éponyme de l’album est un classique du genre, un rock émotionnel à l’orchestration servant parfaitement le chant pour un résultat optimal.
Le reste des pistes suit le même schéma, variant suffisamment les rythmes pour ne pas lasser l’auditeur. Forever And a Day est une ballade franchement superbe, remarquablement accompagnée de violons du plus bel effet, qui tranche avec In Trouble Times mais surtout avec Again et son beat electro bien puissant. 
L’outro sur un Refugee instrumental et aérien est du meilleur effet, sortant en douceur l’auditeur malgré le sérieux du titre.
Finalement TRANK nous livre ici un The Ropes aboutit auquel il est difficile de trouver des défauts. Le quatuor connait la musique et la qualité des compos font de cet album une réussite, qui plus est pour un premier LP.


 

Related posts

LOATHE /  HOLDING ABSENCE  – This IS As One (EP)

Stephan Birlouez

ROBIN McKELLE – Alterations

Stephan Birlouez

Mr White & Embers – Touch And Go…

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X