Among The Living
Chronique Album

AND OCEANS – Cosmic world mother

AND OCEANS - Cosmic world mother

AND OCEANSCosmic world mother

Label Season of mist
Date de sortie : 8 mai 2020
 
Antti Simonen : claviers
Petri Seikkula : basse
Timo Kontio : guitare
Teemu Saari : guitare
Kauko Kuusisalo : batterie
Mathias Lillmans : chant

Quand on évoque le black metal symphonique on songe tout de suite dans les grandes lignes à Emperor, Dimmu Borgir, Limbonic Art, Mundanus Imperium, Cradle Of Filth, Carach  Angren et même les finlandais moins connus de Catamenia. Car cette scène a bel et bien connu ses lettres de noblesses dans les années 90 pour un grand nombre d’entre elles. Ici nous sommes en présence d’un combo qui a bien connu la seconde vague du black metal.
En effet leur date de création  remonte à 1995 et ils ont pour origine la ville de Pietarsaari en Finlande. 
AND OCEANS a été l’un des premiers groupes signés chez Season of mist aux côtés d’Oxyplegatz, Bethzaida et Bloodthorn entre autres. “The Dynamic Gallery of Thoughts” fut leur tout premier album à paraître en 1998 suite à une démo. Il est à noter aussi la sortie d’un split avec BLOODTHORN intitulé “... and Oceans vs. Bloodthorn War Vol. I“.
Puis “The symmetry of  I – The circle of O” vit le jour deux années après. Ces deux opus furent paru chez le label marseillais. “AM GOD” marqua le pas en 2001 pour aboutir à “Cypher” en 2002. Et pour leur part ces deux albums sortirent chez Century Media.
En outre ce troisième album possédait une coloration nettement plus électronique qu’auparavant et ils en profitèrent d’ailleurs pour changer de logo. Le quatrième quant à lui marquait le pas avec une influence indus affirmée. Puis, le collectif arrêta toutes activités suite à la suspension de contrat de leur label. Et une nouvelle formule intervint sous le nom de Havoc Unit en 2007. Cette nouvelle entité s’inscrivait dans un electro/black metal. Il sort sous cette forme un album “h.IV+ (Hoarse industrial viremia)” en 2008. Et de nouveau un grand silence intervient. 


AND OCEANS - Cosmic world mother


Toutefois en 2018 le groupe se remet à la composition pour notre plus grande surprise. La perspective de donner quelques concerts en plus encouragèrent les finlandais dans leur nouvelle voie. Les changements de personnel ont bien sûr eu lieu. On peut noter l’entrée d’Antti ainsi que Kauko la même année. Pour l’anecdote l’année dernière le combo a sorti un EP intitulé “8 limited live ep” avec des morceaux en concert de “The dynamic Gallery of Thoughts“. Ce vinyle est difficilement trouvable car il a été pressé en nombre limité. Il fut édité à l’occasion du Steelfest. Enfin nous arrivons en ce début d’année. 

Quasiment vingt-cinq ans après sa création le collectif revient avec une nouvelle galette “Cosmic World Mother“. Cette dernière sort le 8 mai 2020 chez Season of mist. On peut parler d’un retour au bercail dans leur cas. Quarante sept minutes sont au compteur pour onze titres. “The Dissolution of Mind and Matter” est un extrait disponible avant la sortie officielle de ce nouvel album. La vidéo qui l’accompagne est magnifique. Et d’emblée on est soufflé par la puissance du son et la richesse des riffs distillés à vitesse grand v. On se retrouve tout naturellement plongé dans les années 90 pour notre plus grand plaisir. “Vigilance and Atrophy” s’avère très efficace dans le genre. C’est un autre extrait avant la sortie de la galette. Chaque composition est tout bonnement excellente, c’est un véritable sans faute du début à la fin. Les vocaux du nouveau chanteur Mathias Lillmans issu de Finntroll sont juste parfaits pour le style musical. Il remplace très bien le précédent chanteur Kenny qui avait marqué la formation avec son visage le plus souvent peint en bleu et ses tenues spéciales et décalées sur scène. Les claviers jouent leur rôle sans excès et se placent tout naturellement au bon endroit à chaque fois.
Le combo a parfaitement su mixer son black metal symphonique avec des éléments indus discrets. Du très grand art. Les textes évoquent quant à eux la transformation de l’énergie physique et psychologique. Et l’on peut saisir à travers les lyrics ce besoin de nous démontrer que les humains sont une part de l’énergie cosmique éternelle. Et cela semble bien intéressant comme thématique et de plus approprié au groupe. A cela s’ajoute le fait que le collectif ait choisi de mixer des textes en anglais et en suédois car leur chanteur est suédois né en Finlande. La pochette fut réalisée par le designer Adrien Bousson et le moins que l’on puisse c’est qu’elle est en complète osmose avec leurs propos musicaux.
En définitive And Oceans effectue un come back irrésistible et si concret. On peut se dire que ce break fut une très bonne occasion pour le groupe de se poser et redémarrer de la plus belle manière. “Cosmic World Mother” est une petite merveille à consommer sans modération pour les amateurs de très bon black metal symphonique et même plus simplement de metal extrême au sens le plus large.

 
Tracklist
The dissolution of mind and matter
Vigilance and atrophy
Five of swords
as the after become the before
Cosmic world mother
Helminthiasis
Oscillator epitaph
In abhorrence upon meadows
Apokatastasis
One of light, one of soil
The flickering lights

 

Related posts

Walking Papers – Walking Papers

Stephan Birlouez

DogNStyle – Only Stronger

Stephan Birlouez

WALKING PAPERS – WP2

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.