Among The Living
Chroniques Albums

BIRDS IN ROW – Gris Klein

BIRDS IN ROW - Gris Klein
BIRDS IN ROW
Gris Klein

Sortie le 14 octobre 2022

Label : Red Creek

Bart Hirigoyen – guitare et chant
Quentin Sauvé – basse et chant
Joris Saïdani – batterie

« Incroyable » , « fabuleux » , « phénoménal », « spectaculaire », « fantastique », voire « irréel ». Un « chef d’œuvre » de « perfection » et de « pure magie » que l’on écoute « en boucle ». Ou, tout simplement, « l’album de l’année »…

Birds in Row fait face à une montagne de superlatifs et d’envolées élogieuses depuis le 14 octobre dernier et la sortie de Gris Klein, son tant attendu nouvel opus. Disons-le sans tarder : cette avalanche de louanges est amplement méritée et je m’en vais glisser sur cette même pente.

50 nuances de Birds in Row

Première sortie du groupe par le biais de Red Creek (label fondé par Johannes Persson de Cult of Luna et Alexis Sevenier, qui manage le groupe suédois et s’occupe avec talent de la mise en lumières de leurs prestations scéniques), Gris Klein développe, sur 11 titres et près de 43 minutes, 50 nuances de ce que l’on aime chez Birds in Row, tant sur album que sur scène.

Sur la production, l’aspect purement sonique  – impressionnant de bout en bout – et stylistique que déploie ici le trio morceau après morceau (hardcore? punk? emo? metal? rock? pop? postceci? postcela? tout ça à la fois? osef?), je laisse les techniciens et autres experts musicaux à leurs analyses sans doute pointues. Selon moi, qu’importe les étiquettes quand ça (te, me, nous) remue à l’intérieur.

De tripes à tripes

De puissance et d’intensité, Gris Klein ne manque pas, tant dans la forme que dans le fond. Sans doute nourri de ce que nous venons de vivre sur différents plans ces trois dernières années avec le Covid-19, Birds in Row parvient à nous parler de tripes à tripes et – j’ose – de coeur à coeur.

De multiples écoutes (parce que oui, cette album incroyable s’apprécie « en boucle » et dévoile à chaque fois un peu plus sa richesse), je retiens cette honnêteté, cette émotion et cette sensibilité (ce ne sont pas des gros mots, arrête de faire ton gros dur, personne te regarde) qui transpirent de chaque note, de chaque mot.

En la matière, nous sommes ici un bon cran au-dessus de leurs précédents albums et notamment de « We Already Lost the World« , leur 2e LP paru en 2018 qui à l’époque en avait déjà impressionné plus d’un.

Attrapé par la nuque

Ces dix dernières années, Birds In Row a tracé son sillon, ponctué d’albums de plus en plus aboutis et de tournées à rallonge. Avec ce Gris Klein, qui dans un même mouvement te tend la main et t’attrape par la nuque, le groupe parvient à étoffer encore un peu plus sa bouillonnante palette.

L’histoire dira si Birds in Row est aujourd’hui au sommet de sa forme et de son inspiration. Pour l’heure, Gris Klein est bien mon « album de l’année ».


Related posts

LONE CAIRN – Obsolete – (EP)

Stephan Birlouez

JORDAN RUDESS – Wired For Madness

Stephan Birlouez

GOD IS AN ASTRONAUT – Ghost Tapes #10

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.