Among The Living
Chronique Album

DIAMOND HEAD – The Coffin Train

DIAMOND HEADThe Coffin Train

Sortie le 24 Mai 2019

Brian Tatler – Guitars
Rasmus Bom Andersen – Vocals
Karl Wilcox – Drums
Dean Ashton – Bass
Abbz – Guitars


Il est de ces groupes « ancestraux » dont les plus jeunes d’entre nous n’auront probablement jamais entendu parler, à l’image de DIAMOND HEAD dont il aura fallu à certains que METALLICA popularise un titre (Am I Evil?)  pour en entendre parler.

Et pourtant. DIAMOND HEAD, qui fête ses 40 ans, n’est pas un parent pauvre de la NWOBHM (New Wave Of British Heavy Metal). Il revient avec ce nouvel opus à la production résolument moderne et des compos qui diviseront les fans par leurs approches nouvelles et qui tend à se diversifier.
Doté d’une production proche du joyau, The Coffin Train fait la part belle aux guitares et au chant, alliant puissance et subtilité.

Ouvrant sur un Belly Of The Beast œuvrant dans la plus pure tradition d’un Heavy cogné et OldSchool, DIAMOND HEAD impose sa griffe avec une vision plutôt moderne et un groove imparable. Au chant Rasmus Bom Andersen est impérial, The Coffin Train  est un bel exemple de la qualité de celui-ci et de son amplitude. Ecoutez-moi ce riff qui, on le comprend bien, aura en son temps inspiré une multitude de Thrashers de l’époque.



Il faut bien dire qu’il n’y a rien à laisser de côté sur cette pépite. Le soin apporté à la composition et à l’instrumentation frôle la perfection. La paire Ashton et Wilcox pour la rythmique est juste parfaite, et comment ne pas être subjugué par le jeu assassin des deux furieux de la 6 cordes que sont Tatler et Abbz ?

On navigue au fil des genres, avec des incursions plus prog’ et posées comme sur Sleepers et plus tonique comme The Phoenix ou encore l’épique Until We Burn qui vient clore l’opus, en passant par d’incontournables titres dans, encore une fois, la plus pure tradition Heavy Metal.

The Coffin Train est indéniablement une réussite qui marquera aussi bien cette année 2019 que la discographie fournie de DIAMOND HEAD. On peut aisément dire que ce 8ème opus de DIAMOND HEAD est une des master-pièces de sa discographie. Rajeunissant et inspiré, c’est un MUST Have 2019.


 

 

 

Related posts

WAY OF CHANGES – Réflections

Stephan Birlouez

ENEPSIGOS – Wrath Of Wraths

New Wire

WAYKOPP – Too Loud Too Old !

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X