Among The Living
Chronique Album

DUSK OF DELUSION – Watch Your 6

DUSK OF DELUSION - Watch Your 6

DUSK OF DELUSION – Watch Your 6

Sortie le 20 Mars 2020

Benoît Guillot: chant
Claude Colmars: guitare
Julien Skorka: basse
Matthieu Morand: guitare
Natan – Batterie

 


Deuxième opus des lorrains de DUSK OF DELUSION, Whatch Your 6 franchit clairement un cap tant niveau maturité que concernant leurs compositions.
Un peu plus de deux ans après la sortie de (F)unfair, qui lui aussi était conçut comme un concept album, DUSK OF DELUSION explore la période de la première guerre mondiale, cette grande guerre qui est une source inépuisable d’inspiration (à l’image de SABATON et de son récent The Great War).

A l’instar de son prédécesseur, Watch Your 6 est un album qui demande un certain investissement de l’auditeur pour rentrer dans l’univers du groupe. Ouvrant sur un Serbian’s Gate à l’introduction inquiétante, Watch Your 6 attaque d’entrée de jeu avec un heavy puissant laissant présager une guerre imminente. On plonge dans le vif du sujet avec The Messenger délivrant une rythmique lourde et des riffs de guitares assassins.
La batterie est tenue par Natan, nouveau dans le groupe, assurant un socle rythmique, accompagné de Julien (basse), massive et imparable. 

Ecoutez-moi The Guardians et ses nombreuses variations, passant d’un heavy thrashisant à une exploration très aérienne sur laquelle Julien s’exprime librement. 
La voix de Benoit colle parfaitement au propos, toujours avec ce petit accent frenchie qui se gomme avec le temps. Bo3e Okha se pose ici comme la ballade de l’album, une bien belle compo faite dans les règles de l’art.
Laissez-vous emporter dans la tourmente de Smilling From Across, un titre à la croisée des chemins entre Judas Priest et Iron Maiden, sur lequel la paire de grateux Claude/Matthieu fait des étincelles et n’est pas sans rappeler le duo Tipton/Downing.
DUSK OF DELUSION
restitue bien le thème développé ici. On passe par différents états, accompagnant l’histoire avec un grand H au travers de titres parlants et forts.
Verdun est un morceau qui compte plus de 9 minutes, et il n’en fallait pas moins pour reporter l’intensité de ces combats tristement célèbres.
Le final sur While He Sleeps et ses chœurs floydiens est juste sublime. DUSK OF DELUSION maitrise le débit d’émotions du début à la fin de l’opus, sans jamais faiblir ni se perdre.
Watch Your 6 vient confirmer la pertinence de DUSK OF DELUSION entrevu sur (F)unfair, et transforme l’essai. Un album riche et généreux qu’il faut absolument se procurer.  


Related posts

HELHORSE – Helhorse

Stephan Birlouez

SOUND OF MEMORIES – To Deliverance

Marc Richard

DILLY DALLY – Sore

Marc Richard

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.