Among The Living
Chronique Album

HEILUNG – LIFA 

HEILUNGLifa

sortie le 20 avril 2018 (ré-édition) via Season Of Mist

Line-up :

Kai Uwe Faust (GER)

Christopher Juul (DK)

Maria Franz (NOR)


C’est à nouveau vers le Nord que nous vous proposons d’orienter vos oreilles et… votre esprit !
Originaire du Danemark, Heilung est un groupe assez difficile à qualifier. C’est, pourrait-on dire, « une expérience Nordique », qui n’est bien sûr pas sans rappeler Wardruna, mais en plus tribal. Comme eux d’ailleurs ils prennent toute leur ampleur en live. Le groupe lui-même se décrit comme une « Amplified history » mais que faut-il vraiment comprendre de ce qualificatif ?
Certains avancent les termes de folk métal expérimental. D’autres ajoutent pagan ou néo. Bon, honnêtement, si vous cherchez le côté métal, vous risquez d’être déçu. Par contre vous entrerez assurément dans une dimension jusqu’ici inexplorée : une sorte de cérémonie rituello chamanique assez fascinante.
Entre runes (les textes sont basés sur des écrits runiques), incantations, fumée, plumes, peaux, ossements et instruments artisanaux divers semblant venir d’un autre âge, un live d’Heilung, c’est une performance musicale mais aussi visuelle.
De là à dire qu’avoir le son sans l’image reviendrait à manquer une partie de l’expérience, il n’y a qu’un pas. Malheureusement les apparitions du combo sont rares alors pouvoir profiter de l’aventure par le biais d’une capture live est une option intéressante (en plus de la vidéo disponible en intégralité sur internet que je ne peux que vous recommander).


 

Heilung

 



Sold out pratiquement dès sa sortie, LIFA fait l’objet d’un ré-édition chez Season of Mist de l’album et sera disponible le 20 avril prochain. Il faut dire que les passages d’Heilung sont en général plutôt remarqués. Le live du Castelfest en 2017 devant 10.000 personnes fait partie de ceux-là. On peut même dire qu’il a marqué un tournant important dans la carrière d’Heilung.
Et bonne nouvelle, c’est justement live qui a été enregistré pour LIFA (version live de Ofnir sorti en 2015 que Season of Mist ré-édite également dans la foulée). Constitué à la base sous forme d’un trio emmené par Kai Uwe Faust (GER), Christopher Juul (DK), et Maria Franz (NOR), c’est en réalité une véritable tribu d’une bonne dizaine de personnes que l’on retrouve sur scène.

Les vocaux scandés de Kai Uwe Faust et Christopher Juul font incontestablement penser à ceux des moines Tibétains rauques, sombres et entêtants. Les voix sont comme des instruments naturels au même titre que les sons divers tels que des clochettes, des hurlements de loups, des chants d’oiseaux ou de corbeaux.
En opposition, la voix douce et claire de Maria Franz semble nous apporter une certaine lumière. Les percussions tiennent la place la plus importante. Normal pour un rituel me direz-vous puisque ce sont elles qui vous guideront au travers de ce live initiatique qui semble réglé au millimètre, alors que de l’aveux même des musiciens, très peu de répétitions ont été faites. Il est donc encore plus incroyable de constater à quel point tout s’enchaîne merveilleusement bien.

Allez, venez frères et sœurs, enfants de notre mère nature, déconnectez-vous du présent, pour vous connecter au passé. Sautez dansez, laissez-vous aller et entrez dans la transe !

Et surtout, surtout si vous étiez amené à croiser la route d’Heilung, je ne sais pas, au Hellfest 2018 par le plus grand des hasards, ne passez pas votre chemin. N’hésitez pas à aller profiter de l’expérience.

Petite précision de la part du groupe : « Toute tentative de lier le groupe ou sa musique à un contexte politique ou religieux moderne serait inutile car Heilung essaye de connecter ses auditeurs à un temps antérieur à l’arrivée des Chrétiens et des idéologies politiques modernes ».


Track-list :

Opening Ceremony (0:57)

In Maidjan (12:38)

Alfadhirhaiti (7:16)

Carpathian Forest (4:37)

Krigsgaldr (9:48)

Hakkerskaldyr (2:50)

Fylgija Ear / Futhorck (12:45)

Othan (10:34)

Hamrer Hippyer (14:08)


Related posts

TYSON BOOGIE – Third Round

Stephan Birlouez

KORN – The Serenity of Suffering

Marc Richard

STORMY – Long Tight Road

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X