Among The Living
Chroniques Albums

INCRY – Pandore

Incry - Cannibale

INCRY – Pandore

Sortie le 11 décembre 2015

Kourros (chant)
Noug (guitare)
Did (basse)
Crow (batterie)


 

Inutile de débattre sur la richesse du terroir français en matière de métal car elle n’est plus à prouver. Une foison de groupes évolue qualitativement dans nos eaux préférées, mais moins nombreux sont ceux qui s’expriment dans la langue de Molière. 
INCRY fait partie de cette niche, décortiquant notre langue comme personne. Kouros et sa bande nous livrent ici un Pandore réussi, brossant un portrait d’une humanité faite de maux et de douleurs !

Avec Pandore, INCRY nous livre un album abouti et sans concession. Résolument Rock, se jouant des codes, évoluant dans les genres aux grés de la voix d’un Kouros inspiré. La production de cet opus est magistral. Le son est gros, rond et cogne juste.
La section rythmique est imparable, les riffs de Noug sont assassins comme sur l’épique Tigresse ou encore ce soli bien senti sur Sans Visage.
Difficile de définir l’orientation de ce méfait : INCRY mène sa barque au gré de l’inspiration, passant d’un rivage heavy bien lourd et rugueux (Copboy) à une pop plus Meanstream avec Maldone.


Incry


Vous l’aurez compris, INCRY est un groupe inclassable, qui ne rentre pas dans les cases. Mais on ne peut pas dire pour autant que ces lascars se cherchent ! Bien au contraire ils font fi du qu’en pensera-t-on, jouant avec les styles, le tout avec une réussite certaine.
Des pépites cet opus en est truffé ! Ecoutez-moi ce Maldone léché, ce Monde Virtuel puissant qui dresse un portrait décadent de l’homme moderne, ou encore le très beau Cannibale (dont ils ont tiré un clip que je vous conseille vivement).

La voix de Kouros joue avec vos sens. A la fois douce et profonde, elle vous emmène au travers les pérégrinations de l’humanité dont elle se délecte à faire son sujet tout au long de l’album. L’aisance n’est pas l’apanage du seul Kouros, le reste de l’équipe est en concordance parfaite et pose des gammes au cordeau.
Certain parleront de « variété » sur quelques titres, comme avec le magnifique Sans Visage. N’y voyez qu’un gage de qualité. Avec Pandore il est indéniable qu’INCRY sort définitivement de l’ombre.

 

Ce 3ème opus des parisiens signe le retour aux affaires d’un groupe hors norme avec qui il faut compter. Résolument tourné vers la scène, INCRY nous livre avec Pandore 13 titres à apprivoiser, effort qui vous sera rendu au centuple. Il se pourrait bien qu’ils viennent de signer l’album de la consécration.


Related posts

POSTE 942 – Long Play

Stephan Birlouez

DEATH ANGEL – The Bastard Tracks

Stephan Birlouez

EUROPE – Live at Sweden Rock

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.