Among The Living
Chroniques Albums

LIZZARD – Eroded

eroded lizzard
LIZZARD
Eroded

Sortie le 19 Février 2021
Bandcamp

Mathieu Ricou : chant/guitare
William Knox : chant/basse
Katy Elwell : batterie


Quatrième opus des Français de LIZZARD, Eroded est d’une justesse à toute épreuve. L’album a été enregistré durant un long mois d’isolement volontaire aux Castle Studios en Allemagne et, selon les dires du trio, entend « apporter une lumière au bout du tunnel » : « L’ambiance de l’album est généralement celle de l’espoir et une invitation à rester attentif à la lumière en nous, et à continuer d’évoluer vers des destinations plus lumineuses. ». 
Conformément à leurs explications, la démarche sensitive est bien respectée. Eroded délivre une atmosphère musicale empreinte à la fois de mélancholie, particulièrement sur le titre éponyme ou encore sur Usque Ad Terra, mais aussi d’attaques rugueuses comme sur Flood.
L’ouverture avec ce Corrosive instrumental et aérien est du plus bel effet, parfaite introduction à l’univers post Rock de LIZZARD qui vient se rappeler à l’auditeur avec Blowdown. On ressent bien le soin qui a été mis sur la production et le grain des instruments, tant sur les guitares (acoustiques et électrique), que sur la batterie et la basse.


Lizzard


Ecoutez-moi ce groove sur Haywire et ce jeu subtil des cymbales, magnifié par le travail de Peter Junge à la console (qui était déjà en place pour l’album précèdent Shift).
LIZZARD nous délivre avant tout un rock organique, rudement bien pensé mais surtout très efficace et bourré de subtilités. Une sorte de main de fer dans un gant de velours.
Les émotions sont omniprésentes et portées par 11 pistes toutes différentes les unes des autres. On passe d’un The Decline à la fois progressif et rugueux, à un Eroded tout en nuance et délicieusement mélancolique. Mathieu Ricou a une voix qui colle parfaitement au propos, s’accordant superbement, aussi bien aux approches rock cognées qu’aux parties plus aériennes.  Blue Moon en est un parfait exemple.
Bien qu’étant un trio, LIZZARD sonne comme un quintet tant la production et les compositions sont denses, et c’est une vraie surprise à laquelle on succombe dès les premières notes.
Avec Eroded le combo international qu’est LIZZARD (Katy et William étant anglais) nous livre un magnifique opus prompt à l’évasion. Et il faut bien avouer qu’en ce moment c’est bien le principal. Bravo.


Tracklist :

Corrosive
Blowdown 04:34
Haywire
Flood
Hunted
The Decline
Eroded
Usque Ad Terram
Blue Moon
Inertia

Avalanche


Related posts

SURMA – The Light Within

Stephan Birlouez

TWISTED SISTER – Metal Meltdown

Stephan Birlouez

THE DEAD DAISIES – Make Some Noise

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X