Among The Living
Chronique Album

MAUDITS – Maudits

MauditsMAUDITSMaudits

Sortie le 2 Octobre 2020

Olivier Dubuc : Guitares et Effets
Anthony Gillet : Basse
Christophe Hiegel : Batterie
Sessions :
Emmanuel Rousseau : Claviers, samples et arrangements de cordes
Caroline Bugala : Violons
Guest :
Dehn Sora : Voix, Theremin et bruits sur “liminal


Comment ne pas tomber sous le charme d’un album comme celui-ci tant la frustration qui s’installe est immense à l’arrêt de son écoute au bout de 44 minutes immersives, instrumentales et jouissives?
Ouvrant sur le titre éponyme du méfait, Maudits vous plonge directement dans son univers à la fois inquiétant et apaisant, ténébreux et lumineux, faisant cohabiter étrangement des émotions contradictoires. La première immersion compte plus de 13 minutes au compteur. Il faut dire que Maudits ne lésine pas sur la densité des compos et c’est tant mieux.
Le duo Christophe Hiegel (batterie) et Anthony Gillet (basse) pose une base rythmique dense, mais aussi propice à l’évasion comme sur la deuxième partie du titre ou ils accompagnent merveilleusement bien le somptueux violon de Caroline Bugala.

Maudits est incontestablement une vraie friandise émotionnelle.


Maudits


On se laisse emporter par les violons de Grain Blanc, tranchants avec l’urgence du morceau imposé par les riffs à la fois acérés et aériens d’Olivier Dubuc, les percussions massives de Christophe et la basse ronflante d’Anthony.
Avec le cristallin Solace Maudits fait le grand écart, véritable ode à la pureté et au réconfort, en opposition à Liminal prompt à vous perdre dans des abysses de ténèbres (amplifié par les chuchotements et autres bruits de Dehn Sora).

Maudits et son album éponyme, c’est un peu la BO d’une journée introspective, entre salvation et catharsis, durant laquelle on fait nécessairement le point. Le genre de point qui remet pas mal de choses en place en allant à l’essentiel, à l’image de la démarche musicale du combo. Un album magnifique dans lequel il faut absolument se perdre.


1/ Maudit
2/ Résilience
3/ Liminal (featuring Dehn Sora)
4/ Grain blanc
5/ Solace
6/ Verloren strijd


Related posts

FUNNY UGLY CUTE KARMA – Before It Was Cool (EP)

Stephan Birlouez

ENTROPY ZERO – Mind Machine : A New Expérience

Stephan Birlouez

MARLA SINGER – Marla Singer

Stephan Birlouez

2 commentaires

Avatar
frédéric devred 9 octobre 2020 at 16 h 35 min

coucou, ou peux t on acheter l’album?

Répondre
Avatar
Stephan Birlouez 11 octobre 2020 at 16 h 50 min

Hello,
vous pouvez vous procurer l’album sur ce lien : https://mauditsofficiel.bandcamp.com/album/maudits

Bonne journée

Répondre

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X