Among The Living
Chronique Album

Mörk Gryning – Hinsides Vrede

Mörk Gryning - Hinsides Vrede
Mörk Gryning
Hinsides Vrede

 
 

Sortie le  23 octobre 2020 via  Season of mist


 
1998 que de souvenirs quand j’y songe encore. C’est cette année qu’un de mes amis me faisait découvrir les fantastiques black metalleux anglais de HECATE ENTHRONED et son second album “Dark Requiems and unsilent massacre” et quasi en même temps le “Return Fire” de MORK GRYNING paru en 1997. Ces deux groupes apparaissaient aussi sur “Blackend The Black metal compilation volume 2“.
Toute une période faite de découvertes toutes plus intéressantes les unes par rapport aux autres. La formation est née à Stockholm en 1993 et nous proposait alors un black metal mélodique très proche de Dissection et Sacramentum.

Le premier album de nos suédois s’intitulait “Tusen Ar Har Gatt” et présentait un groupe déjà mûr quant à leur potentiel en 1995. Les quatre premiers albums sortirent sous la houlette de No Fashion Records un label suédois qui avait dans son écurie des combos majeurs tels que Dark Funeral, Dissection, UnanimatedLord Belial, Throne of Ahaz et Vinterland pour n’en citer que quelques uns. Puis au final leur album éponyme de 2005 aboutit au split du combo. Le groupe s’éclipse alors en 2008. Puis en 2017 les suédois décident de revenir sur les devants de la scène. A ce moment là les membres avaient juste pour idée de refaire quelques concerts sans penser à autre chose. Et naturellement le désir de s’atteler à un nouvel opus est venu progressivement pour notre plus grand plaisir. L’idée ici est un véritable retour aux sources en rapport avec les deux premiers albums. L’album a été enregistré aux Wing studio avec Sverker Widgren

Mörk Gryning est donc de retour après quinze années d’arrêt d’activités musicales avec ce longue durée  intitulé “Hinsides Vrede“. La date de parution est prévue pour le 23 octobre via le label français Season Of Mist.  


Mörk Gryning


Visiblement le titre de l’album pourrait signifier “colère provenant d’un autre monde”. Les pistes oscillent entre les trois et quatre minutes ce qui permet toujours d’aller à l’essentiel. “Hinsides” présente un morceau à la guitare acoustique très bien interprété en plein milieu de l’opus tout comme “For those departed” qui s’inscrit dans une ligne mélancolique au piano ainsi qu’avec le final  “On the Elysian Fields“. 
Sleeping in the Embers” apparaît plus posé au niveau du tempo et le rendu est rafraîchissant pour le coup. Le sens de la mélodie se voit totalement décuplé sur un titre comme “Infernal”. Ce dernier est le troisième titre à découvrir avant la sortie officielle à la suite de “A Glimpse Of The Sky“et “Fältherren“. Au rayon des petites surprises on peut noter même quelques vocaux clairs sur “Without crown” utilisés avec grande parcimonie et évoquer de même “Black Spirit” qui possède une légère coloration épique grâce à son apport de choeurs à un certain niveau. C’est simple nous avons de l’excellent du début jusqu’à la fin. 

L’atmosphère est terriblement sombre au demeurant. La thématique plus ou moins globalement tourne autour des ténèbres cette obscurité profonde qui vous happe à l’écoute approfondie de ce CD. Sinistre au demeurant cette nouvelle galette remplit son rôle à merveille.  Ça reste aussi très axé sur une ligne brutale à souhait. Et que dire de la production si ce n’est sa puissance en règle qui en émane tout naturellement. Les riffs sont monstrueux, les mélodies sont quant à elle très bien amenées à chaque fois. Les vocaux sont typiques de ce genre de black metal mélodique. Et au niveau des blast-beats c’est une vraie avalanche à ce stade. Dès l’into intitulé “The depths of Chinnereth” on est averti d’emblée par ce qui va suivre à savoir une vraie déferlante de metal extrême si bien agencée et inspirée.

Avec le grand retour de And Oceans et son “Cosmic World” Season Of Mist nous offre vraiment de superbes galettes à déguster sans modération. Avec des albums de cette trempe le black metal suédois est honoré et s’affirme dans le temps. Les grands amateurs du genre peuvent compter sur Mork Gryning pour faire briller cette influence incroyable de la scène suédoise. Soyons précis et concis ceci est un très grand album qui devrait faire partie des incontournables. 


TRACKS
The depths of chinnereth

Fältherren

Existence in a dream
Infernal
A glimpse of the sky
Hinside
The night
Sleeping in the embers
For those departed
Without crown
Black spirit

On the elysian fields


Related posts

LODZ – Time Doesn’t Heal Anything

Stephan Birlouez

ANTAGONISM – Thrashocalypse

Stephan Birlouez

FLAYED – XI Million

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X