Among The Living
Chroniques Albums

PRIMORDIAL – Exile Amongst the Ruins

PRIMORDIAL - Exile Amongst the Ruins PRIMORDIALExile Amongst the Ruins

Sortie le 30 Mars 2018

A.A. Nemtheanga – Vocals
Ciarán MacUilliam – Guitar
Michael O’Floinn – Guitar
Pól MacAmlaigh – Bass
Simon O’Laoghaire – Drums


Le 30 mars prochain, Primordial, qui s’est de nouveau associé avec le producteur Ola Ersfjord qui avait travaillé sur le live « Gods to the Godless » (2016), sortira chez Metal Blade Records son 9ème album intitulé « Exile Amongst the Ruins ».
Mais après 25 ans de carrière, que peuvent bien avoir à nous proposer de nouveau les irlandais avec cet opus ? Et bien au niveau de la structure, pas grand-chose : 8 titres assez longs (plus de 8 minutes en moyenne), la norme pour eux. Une chose est sure, au cours de toutes ces années, Primordial aura indubitablement réussi à se forger une identité propre. Et c’est bien cette identité que nous allons retrouver dans ce nouvel effort tout en émotion. Un album surprenant au premier abord mais au final véritablement addictif.

En ouverture, le magistral « Nail Their Tongues » s’avère tout à fait intéressant. Son intro composée de sons de cloches particulièrement lugubres sur lesquels vient se greffer une sorte de ritournelle légère est un véritable régal. Les riffs brutaux et percutants sur lesquels vient se poser la voix tantôt claire tantôt diabolique à souhait de Alan Averill Nemtheanga ajoutent encore au côté Black de ce titre.



PRIMORDIAL - Exile Amongst the Ruins



Neuf minutes qui paraissent presque trop courtes. Étonnamment, ce n’est pas ce titre qui aura été choisi comme premier single. C’est « Stolen Years » le titre le plus court de l’album (5:15) qui lui aura été préféré. Un morceau mélancolique, mélodique, tout en émotion dont le clip est l’œuvre de l’artiste Roumain Costin Chioreanu (et oui encore lui !).
Tout comme ceux de « To Hell or the Hangman » -un morceau aux accents post-punk surprenants démarrant tel un cheval au galop- et « Exile Amongst the Ruins », le morceau titre.
Et alors que « Sunken Lungs » rend hommage aux disparus en mer et nous entraîne vers des contrées plus Punk, « Last Call » nous renvoie vers des sentiments plus mélancoliques, plus Doom, mais malgré tout puissants. Alternant douceur et violence sur 10:32 il n’y a pourtant aucune longueur.

Comme vous l’aurez compris, ce 9ème album nous/vous réserve bien des surprises. Aucun doute, les Irlandais explorent ici de nouveaux horizons, et je vous invite à les découvrir dès le 30 mars ou/et au Trabendo à Paris le 14 avril prochain à l’occasion de la tournée « Heathen Crusade 2018 » que Primordial partagera avec Moonsorrow.


01. Nail Their Tongues
02. To Hell or the Hangman
03. Where Lie the Gods
04. Exile Amongst the Ruins
05. Upon Our Spiritual Deathbed
06. Stolen Years
07. Sunken Lungs
08. Last Call


Related posts

Pure Obsessions & Red Nights – We Are The Stranglings Chapitre 1

Yann Fournier

THE LAST INTERNATIONALE – Soul On Fire

Stephan Birlouez

SYLOSIS – Dormant Heart

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X