Among The Living
Chroniques Albums

SHOW ME A DINOSAUR – Plantgazer

SHOW ME A DINOSAUR - Plantgazer
SHOW ME A DINOSAUR
Plantgazer

Sortie le 4 décembre 2020 en auto production

Sortie le 15 avril 2021  en vinyle, Votu records

Artem Selyugin : guitar, vocals
Pavel Volkov : guitar
Philip Chernonog : bass, vocals
Daniel Kourdakov : drums


« PLANTGAZER » n’est pas à proprement parler une sortie récente, puisque le groupe proposait déjà leur 5ème effort sur bandcamp depuis Décembre 2020.

Seulement voilà, certains albums méritent que l’on s’y attarde pleinement une fois une version physique digne de ce nom, mise à disposition. C’est avec la superbe version vinyle gérée par Votu Records (label français qui plus est), que je vais m’empresser de vous parler du nouvel opus des Russes et il y a beaucoup de choses à dire.

C’est avec « Sunflower«  que « PLANTGAZER » se découvre à nous, très DEAFHEAVEN dans l’esprit, le morceau fait la part belle à des mélodies très planantes et a un chant black metal qui m’apparaît être l’une des plus gros évolution depuis le précédent album , maîtrisé et constant, on sent un réel progrès sur cette partie. 



« Marsh«  lui emboîte le pas, une introduction encore une fois très aéré, nous sommes dans de solides bases post rock. Puis soudainement une bourrasque vient balayer le calme installé, une montée en puissance vient accélérer votre rythme cardiaque, faire bouillir votre sang. Le chant ravage tout et c’est à cet instant que nos paupières se ferment, car oui, on est arrivé à ce moment où le frisson opère, où chacun de vos sens est focalisé sur le morceau, sur chacune des notes sortant de vos enceintes et lorsque les chœurs absolument somptueux viennent parachever la fin du titre, nos bras se soulèvent par eux même, les poings serrés, c’est un moment de grâce que vient de nous offrir SHOW ME A DINOSAUR. Mon cœur, tout mon être même, vient de quitter l’atmosphère terrestre. On peut alors aisément comprendre pourquoi le groupe s’est servi de « Marsh«  pour en faire leur premier clip (très beau au passage). Ce morceau, illustre cette sensation de voir le levé et le coucher du soleil en un battement de cil, une tranche de vie qui passe instantanément en vous avec une décharge émotionnelle hors du commun.

Après une telle claque, on se demande ce que peut encore nous réserver l’album, qui va gagner en intensité avec l’excellent titre instrumental « Red River«  qui vient presque servir d’interlude avant le très post hardcore « Selva » proche des anciennes productions du groupe, avec ce chant hurlé à fleur de peau, qui joue avec nos nerfs une fois de plus et qui montre un groupe au sommet de son art.

Ce qui est saisissant avec « PLANTGAZER » c’est cette sensation de passer à travers différents états d’esprits, entre éclaircies et orages plus noirs que l’ébène, SHOW ME A DINOSAUR a définitivement accouché d’une œuvre qui pourrait résumer toute la versatilité de l’âme humaine. 

Le sol petit bémol serait la façon de se termine l’album, on reste légèrement sur notre faim après « Unsaid II«  mais n’est ce pas la une invitation à y retourner?
Alors fermez les yeux et préparez vous à vivre un de ces moments musicales à nul autre pareil.


 

Tracklist

Sunflower
Red River
Selva
Unsaid I
Hum
Unsaid II

 

Related posts

YE BANISHED PRIVATEERS – First Night Back In Port 

Stephan Birlouez

GHOST – Meliora

Marc Richard

Hangman’s Chair – Bus de Nuit (EP)

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X