SPHERES – IonoSPHERESIono

Sorti le 10 Mai 2019

Jonathan Lino : Chant/Guitare
Tommi P : Batterie
Camille : Guitare
Lek : Basse

 

 

 

 

 


Iono est le premier opus du combo parisien SPHERES, mais loin d’être le premier projet de chaque zicos qui le compose, et cela s’entend.
Revendiquant leurs principales influences avec OPETH, MASTODON, GOJIRA ou encore TOOL, SPHERES navigue plutôt avantageusement à travers elles évitant le piège de l’enfermement et livrant un métal progressif bien marqué et à l’identité plutôt affirmée.
Le chant marque la tendance death, entre voix claire et growl (Television Nation), tandis que musicalement le quatuor distille des compos très techniques sans pour autant tomber dans la démonstration.
A la première écoute je dois avouer que je suis resté dubitatif, interpellé, un peu dérangé par cette profusion d’information, une voix difficile à appréhender et cette impétuosité parfois « trop » généreuse. Mais dès la deuxième écoute on commence à prendre ses repères, comprendre la direction empruntée par le quatuor, et l’immersion se fait naturellement dans leur univers.


SPHERES – Iono


Iono est un album riche, composé par des musiciens aguerris et au talent indéniable, aux textes engagés et critiques d’une société de consommation et d’un système corrompu.
Avec Iono, SPHERES nous livre un album abouti et plus que prometteur qui laisse présager un avenir brillant au groupe. Même s’il reste quelques scories à gommer, liées à l’impétuosité naturelle d’un jeune groupe, Iono est une très bonne découverte pour ma part qui devrait trouver grâce aux oreilles curieuses et aventureuses.


 

Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Nous contacter

Among The Living © 2019