Among The Living
Chroniques Albums

SWALLOW THE SUN – Moonflowers

SWALLOW THE SUN - Moonflowers
SWALLOW THE SUN
Moonflowers

Sortie le 23  novembre 2021 via Century Media

Juha Raivio – guitare 
Markus Jämsen – guitare 
Mikko Kotamäki – chant
Matti Honkonen – guitare basse
Juuso Raatikainen – batterie

 


SWALLOW THE SUN est donc de retour et on sait (surtout leurs fans) que le combo est une valeur sûre dans leur genre. Est ce que ce nouvel opus confirmera ces dires ? 

« Moonflowers » succède à « When a shadow is forced in the light » paru deux années auparavant. Il fut publié le 23 novembre via le label allemand Century Media. Juha Raivio à la guitare s’est chargé de la composition. Cette dernière fut effectuée lors de la crise sanitaire et fut le fruit de moments douloureux à la suite de la perte de sa femme. Il est à noter qu’il y a eu tout dernièrement la parution d’un live intitulé « 20 years of gloom, beauty and despair – live in Helsinki« . Ce dernier célèbre leur vingt ans d’activités dans la scène Doom et fut enregistré en février 2020 au Tavastia Club dans la capitale de la Finlande. 

Le chant de Mikko Kotamaki est exemplaire à bien des niveaux. Ses vocaux clairs sont si finement interprétés. On touche à l’excellence. Il y a des versions instrumentales exécutées dans une église de Sippo en Finlande proche de Helsinki par Trio Nox sur la deuxième partie de l’album. Le guitariste Juho également ingénieur du son s’est occupé d’enregistrer le trio. 


SWALLOW THE SUN - Moonflowers


Le spleen est au centre de cette œuvre envoûtante.

Les finlandais savent y faire en matière de bon doom qui se respecte. On peut songer à Shape of Despair par instants pour se faire une petite idée. Le producteur David Castillo a accompli un travail remarquable. L’artwork est quant à lui l’œuvre  de Jaivio. La mélancolie à la finlandaise est évidemment à l’honneur. Les guitares se révèlent inspirées au possible. 
Le spleen est au centre de cette œuvre envoûtante. On démarre en beauté avec « Moon flowers bloom in misery » vraiment représentative de leur répertoire. 
« The void » est une piste à explorer et écouter au calme. 
« Enemy » affirme une vraie volonté de s’inscrire dans le temps avec une vraie pertinence dans leur propos. 
« Woven into sorrow » s’inscrit dans une lignée spécifique au rythme lent et désespéré. 
« All hallows’ eve » met en scène Cammie Gilbert de Oceans Of Slumber. Il est à noter que cet album est diffusé en animation sur internet. C’est d’une beauté incroyable à la fois pour la musique à proprement parler et le visuel de grande qualité. On peut penser de temps à autre à Oceans Of Slumber. Profond, émotionnel, mystérieux et majestueux sont les mots clés qui me viennent à l’esprit à l’écoute. 
Draconian avait déjà marqué les esprits en octobre de l’année dernière avec « Under a godless veil« . Et cette année au sein de cet automne nous avons droit à un véritable chef d’œuvre tout bonnement de nos finlandais. 

Tracklist
Moonflowers bloom in misery
Enemy
Woven intp sorrow
Keep your heart safe for me
All hallows’ grieve
The void
The fight of your life

This house has no name


Related posts

NASTY S And THE GHOST CHASERS – En Attendant le dernier soupir de ma génération

Stephan Birlouez

Mörk Gryning – Hinsides Vrede

New Wire

DROWNING POOL – Hellelujah

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.