Among The Living
Chronique Album

TESTAMENT – Titans of Creation

TESTAMENT - Titans of Creation
TESTAMENTTitans of Creation

Sortie le 3 Avril 2020

Eric Peterson – guitare rythmique, guitare solo
Alex Skolnick – guitare rythmique, guitare solo)
Chuck Billy – chant
Gene Hoglan – batterie
Steve DiGiorgio – basse

Premier album de TESTAMENT gardant le même Line Up que le précèdent, ce qui se ressent d’emblée par la qualité de l’ensemble des compos de ce Titans Of Creation.
Ce 12eme effort, faisant suite à l’excellent Brotherhood Of The Snake, impose ses racines heavy et son Thrash classieux, parfois complexe et si reconnaissable.
Chuck et sa bande de vieux briscards du Thrash connaissent la musique et savent manœuvrer pour capter l’intérêt des fans et tordre le cou aux critiques. Preuve en est ce Titans of Creation, fait dans la plus pure tradition du genre, à la constance linéaire qui peut parfois être casse gueule et passer pour du remplissage comme sur Night Of The Witch qui aura au moins l’intérêt d’entendre Eric Peterson au chant.
Attention, je ne dis pas que cet album est le fruit d’un groupe qui peine à se renouveler, bien au contraire car ce nouvel opus regorge de titres remarquables à bien des égards. Hormis quelques titres dispensables comme Symptoms, Night Of The Witch ou encore Catacombs, les californiens parviennent à me surprendre encore avec des titres comme City Of Angels par exemple et son rythme lancinant laissant carte blanche à la paire Skolnick/ Peterson pour mon plus grand plaisir. Considérant Skolnick comme un des meilleurs guitaristes du milieu (et au-delà), une fois de plus j’ai pris ma claque sur Titans of Creation.


TESTAMENT - Titans of Creation


On constate également une plus grande liberté laissée au jeu de basse de Steve DiGiorgio comme on peut l’entendre sur l’ouverture de City Of Angels et son attaque groovy à souhait ou encore sur Ishtar’s Gate. Accoquinés au jeu parfait et impérial de Gene Hoglan (batterie), les deux gus nous livrent une base rythmique implacable et parfois surprenante comme sur Code Of Hammurabi.
Quant à Chuck, son chant est toujours le même et ne varie pas d’un iota, ce qui est plutôt bon signe.
TESTAMENT est toujours maître du coup de pompe dans l’cul, avec des titres assassins comme WWIII (un classique du genre), ou encore ce terrible Curse of Osiris qui frise le Death, notamment au niveau du chant de Chuck.

Titans of Creation est incontestablement un album réussi, léché et à la production parfaite. Bien dans la tradition du groupe, les compos sont métronomiques, et malgré cela il me laisse une impression de déjà entendu. En tant que grand fan, j’en attendais surement un peu plus, une sortie de leur zone de confort, une approche plus « sale ». Mais je chipote hein !


Related posts

36 CRAZYFISTS – Lanterns

Byclown

DYSFUNCTIONAL BY CHOICE – Atomic Clock

Stephan Birlouez

LYNN – Saint

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.