DUFF MCKAGANSHOOTER JENNINGS
Le Trabendo – Paris
Mardi 3 Septembre 2019


Ce mardi 3 Septembre, à l’instar de millions de gamins, je faisais ma rentrée. L’effervescence devait être la même à peu de chose près, si ce n’est que la mienne fut moins studieuse.
Ce soir l’affiche du Trabendo promettait une affluence conséquente, avec un Duff McKagan en tournée européenne pour son dernier album Tenderness sorti en Mai dernier.
Bien loin du sulfureux GUNS N’ ROSES, c’est un opus rock tirant vers la folk et la country que le bassiste nous a livré, prenant pour l’occasion la guitare et se posant au chant.
Ce soir Duff nous livrera l’intégralité des titres de son album et sera accompagné par SHOOTER JENNINGS en première, celui la même qui accompagne Duff sur son album et son set.
Shooter Jennings, c’est avant tout un ami mais aussi le producteur de Duff. Il assure cette première partie résolument country accompagné des musiciens qui feront les deux sets.
Lunettes noires sur le nez et accroché à son clavier, c’est ainsi que Shooter Jennings ouvrira les hostilités devant un Trabendo qui fait doucement le plein.
Il fallait être un afficionado du genre Country Rock et autre americana pour apprécier pleinement le set, et perso j’ai décroché au bout de quelques titres.
Mais le lascar a trouvé son public ce soir et c’est visiblement dans une très belle ambiance que SHOOTER JENNINGS délivrera 50 minutes de country à un public bien réceptif.




C’est donc avec la même équipe que Duff fait son entrée sous les cris de joie d’une assemblée visiblement acquise d’avance.
Avec la banane et la guitare bien accrochée, Duff entame son tour de chant avec You Ain’t the First, histoire de se mettre dans la poche l’auditoire avec un titre des GUNS.
Ce ne sera d’ailleurs pas la seule reprise ce soir. En plus de l’intégralité de son dernier opus, il nous servira 7 reprises (dont Wasted Heart également présente sur l’album mais qui est en réalité de son groupe Duff McKagan’s Loaded).
On retrouvera également ce titre River of Deceit  de MAD SEASON, groupe auquel Duff aura balancé ses lignes de basse en 2015 aux cotés de Chris Cornell mais aussi ce final sur Deepest Shade de Mark Lanegan chanteur guitariste des SCREAMING TREES.
La première partie du set est plutôt bien amenée et calme, les titres font mouches et Duff semble prendre son pied à l’image de ces zicos.
Ce soir Duff va nous offrir 90 minutes musicales de qualité et autobiographiques, avec des reprises comme la suite assassine composée de Clampdown des CLASH suivie par Dead Horse des GUNS sur lequel la violoniste (Aubrey Richmond) prendra le micro.
Nous aurons aussi le droit à une impro sur le thème de « Paris we love you », avec un Duff affable qui répétera plusieurs fois son amour du public parisien qui le lui rendra bien.

Ce fut une très bonne rentrée en douceur, même si l’ensemble du set ne m’a pas captivé dans son intégralité. Duff se fait plaisir et il a bien raison et nous, nous avons partagé son enthousiasme ce soir avec un combo affûte.


You Ain’t the First (Guns N’ Roses)

Breaking Rocks

Tenderness

Chip Away

Feel

Wasted Heart (Duff McKagan’s Loaded)

River of Deceit (Mad Season)

Dust N’ Bones (Guns N’ Roses)

Last September

It’s Not Too Late

Falling Down

Paris We Love You (Impromptu jam)

Cold Outside

Parkland

Clampdown (The Clash)

Dead Horse (Guns N’ Roses )

Don’t Look Behind You

Deepest Shade (Mark Lanegan)


Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Nous contacter

Among The Living © 2019