Among The Living
Live Report

WINGS OF STEEL – FURIES @Les Etoiles Paris

WINGS OF STEEL – FURIES

Jeudi 16 mai 2024 – Les Etoiles Paris


Belle soirée ce soir aux Etoiles de Paris, placée sous celles du Heavy Metal et de la relève.
Fort d’un premier album (Gates of Twilight) aussi remarquable que remarqué, les Américains de WINGS OF STEEL viennent se frotter au public français pour leur première date hexagonale.

C’est aux FURIES d’ouvrir le bal ce soir, de retour dans l’arène avec un nouveau line-up concernant la chanteuse, la bassiste et le guitariste, et de nouvelles compos. FURIES fait donc peau neuve, gardant son noyau dur avec Elisabeth Lavarenne (Batterie) et Lucie Sue (basse). Distillant un Power Heavy Métal plutôt bien foutu, j’avoue qu’ils m’ont un peu perdu depuis leur dernier opus Fortune’s Gate (2020).
Ce soir ils vont donner le maximum et cela se voit, à défaut de s’entendre vraiment car ils sont servis par un son brouillon et très approximatif. Mais le quintet, malgré le manque de place chronique sur la scène des Etoiles, fait de son mieux.
Bien dans le thème de la soirée, on est clairement dans les 80’s ici. Cheyenne Janas se pose bien là en frontwoman investie et qui ne ménage pas sa peine. Haranguant la salle, toujours avec un large sourire sur le visage, elle envoie sévère.
La salle est acquise, les fans sont venus en force. A voir dans de meilleures conditions pour se faire une idée plus probante de leurs titres en live me concernant.


Photos HD


Porter la flamme!

C’est au tour des WINGS OF STEEL de prendre possession de la scène pour un « show case » d’une heure trente qui n’aura pas de temps morts. Le quintet va dérouler une setlist conséquente qui reprendra l’intégralité de leur discographie.  Les Américains nous livrent un Heavy Metal classieux et fougueux qui rend hommage au grands « anciens » de noble manière. Avec la reprise d’Heaven and Hell de Black Sabbath (en hommage à la disparition de Dio) et celle de Creeping Death (Metallica), WINGS OF STEEL met en avant la qualité et la justesse de leur jeu. Leo Unnermark est un chanteur incroyable qui forcera le respect et en mettra plus d’un sur le cul ce soir. Il monte facilement dans les tours et les aigus, avec quelques ratés à la clé, mais anecdotiques.
Même constat pour Parker Halub à la guitare, aussi à l’aise qu’efficace. Les deux compères prennent la pose et connaissent bien les codes du genre. L’esprit des 80’s habite le groupe, jusqu’au titre Into The Sun aux couleurs reggae. Solos de guitares, de batterie, et une grosse cohésion, la recette est bonne et efficace.
Confirmant la qualité sur scène des titres qui m’avaient déjà convaincu sur album, WINGS OF STEEL a réalisé une très belle prestation ce soir devant un parterre conquis. Même si certain trouveront le genre usé jusqu’à la toile (j’ai les noms), WINGS OF STEEL fait partie de ces groupes qui ont la flamme et transmettent le flambeau de génération en génération pour qu’il ne s’éteigne pas. Et pour cela ils sont aussi remarquables.



Photos HD

Related posts

The Treatment – Wyld @ La Boule Noire

Yann Charles

DROPKICK MURPHYS – FRANCK TURNER – JESSE AHERN – Le Zenith de Paris

Stephan Birlouez

Black Crowes – L’Olympia, Paris (75) Octobre 2022

Elody

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.