Among The Living
Live ReportNews

Open The Doors – Hellfest

Avant premiere « Open The Doors – Hellfest »

Jeudi 11 Février 2017 – Alors qu’une partie de l’équipe d’Among The Living écumait les bars du ventre de la capitale (pour la bonne cause bien évidement), une autre, pour rester dans la thématique « Halles » était partie du côté de La Villette. Ou plus exactement à l’Auditorium Boris Vian juste en dessous de la Grande Halle. En effet, c’est là que se tenait l’avant-première du film/documentaire « Open The Doors : Hellfest ».
Hellfest open the doors

Accueillis par une équipe sympathique et souriante, à grand renfort de posters, magazines et cocktails estampillés Red Bull (instigateur de la soirée et financeur du projet), la soirée s’annonçait cool et décontractée. Il faut dire que l’intermède cocktail, servi dans un pochon plastique (style poche à perf) à base de Red Bull exotique, de feuilles de menthe et de glace semblait tout à fait sympathique (pour qui aime le Red Bull…) et ce passage dans le couloir bar a agi comme un vrai sas de décompression tout à fait bien venu après le speed : départ du bureau en catastrophe, périf., bouchons, stationnement…et tout et tout…. Après quelques papotages, sirotages et autres photos, direction la salle de projection qui ne tarde pas à se remplir. Etonnamment, le public (nombreux) n’est pas si chevelu ni « vestapatché » que cela. 

Après une présentation du projet par les deux réalisateurs François Cora et Samuel Favier, nous entrons dans le vif du sujet. Ou plutôt dans les entrailles du festival ! Car c’est bel et bien ce cela qu’il s’agit : d’une visite dans le cœur de la bête. Dans ce chaos organisé à la totale démesure de l’événement. Et c’est un film d’une très grande qualité que nous découvrons. Aussi bien au niveau technique, image et montage, qu’au niveau du contenu. Délibérément orienté vers le côté préparation, montage et organisation du festival, nous suivons les acteurs de l’ombre, ces acharnés, ces forcenés du travail, sans qui rien ne serait possible. Des autodidactes pour la plupart, mais surtout des bricoleurs qui ne comptent ni leurs efforts ni leur temps, des passionnés en fait. En tout cas des gens sympathiques et extrêmement attachants à l’image de Didier, véritable chef d’orchestre, courant/roulant sur tous les fronts (secondé par Charlotte) qui se retrouve un peu perplexe lorsqu’arrivent des prestataires anglophones. Ou du tout nouveau stage manager (qui travaillait sur les tournées de Motorhead avant le décès de Lemmy) qui lui s’inquiète de son intégration dans l’équipe du fait qu’il ne parle pas français. Et les réalisateurs en croisent du monde au milieu de la valse des engins :  plombiers, électriciens, bénévoles, ingé-son, artistes (Monic La Mouche et Bungalow Bunker créateurs des décors) mais également quelques groupes. Notamment les Nashville Pussy qui ne sont pas en reste en ce qui concerne les anecdotes savoureuses.

Voilà vous l’aurez compris, ce film nous propose 47 mn d’une plongée dans la démesure du Hellfest sous un angle inédit et plein d’humour. Il s’adresse aussi bien aux habitués du festival, qu’à un public qui n’a jamais franchi et ne franchira probablement jamais les portes du Festival de l’Enfer. Pour preuve, j’étais venue avec une amie totalement étrangère que milieu du métal et nous avons toutes deux passé une excellente soirée !

Après un moment accordé aux questions réponses en présence de deux membres de l’équipe permanente du Hellfest (Alexxx chargé de communication et Yoann commandant en second), direction l’arrière salle pour un cocktail, alcoolisé cette fois, mais toujours à base de Red Bull bien sûr !

Le film est visible dès aujourd’hui à 21h01 sur la chaine Red Bull :

https://www.redbull.tv/film/AP-1NUBWN8291W11/open-the-doors

Related posts

Une reprise indus de TWISTED SISTER

Stephan Birlouez

Lancement de la 1ère édition du ORANGE METALIC FESTIVAL

Stephan Birlouez

JEFF ANGELL’s STATICLAND @ Le Klub – Paris

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.