Among The Living
Chroniques Albums

ACCEPT – Too Mean To Die

accept too mean to die
ACCEPT
Too Mean To Die

Sortie le 29 Janvier 2021 via Nuclear Blast

Mark Tornillo – chant
Wolf Hoffmann – guitare
Uwe Lulis – guitare
Philip Shouse – guitare (troisième guitariste de la formation)
Martin Motkin – Basse 
Christopher Williams – batterie

16ème opus des teutons les plus catchy depuis l’occupation, Too Mean To Die est le premier album sans Peter Baltes (basse), laissant Wolf Hoffmann comme dernier membre originel du combo.
A noter également que le groupe passe en mode sextet avec l’adjonction d’un troisième guitariste en la personne de Philip Shouse (Ace Frehley, Gene Simmons), choix quelque peu étrange et qui ne fait pas une différence notable à mon sens.
Trois ans après un The Rise Of Chaos qui m’avait laissé sur ma faim, ACCEPT revient à de meilleurs sentiments avec ce Too Mean To Die varié et réservant de belles surprises pour les fans les plus exigeants. Cet album a été enregistré à Nashville, Tennessee avec le producteur britannique Andy Sneap (JUDAS PRIEST, MEGADETH), magicien du son studio d’ ACCEPT depuis 2010.
Ouvrant sur un Zombie Apocalypse brossant un portrait au vitriol de la technologie, ce n’est pas la meilleure mise en bouche pour l’opus, mais il est suffisamment puissant (surtout le final) pour accrocher l’auditeur et le préparer au reste qui est… succulent.


accept


Le titre éponyme de l’opus est une perfection de Heavy Metal dans la plus pure tradition des 80’s. Hargneux et incisif à souhait, il excitera votre fibre de headbanger.
Ecoutez-moi cet Overnight Sensation groovy au possible qui fleure bon les ainés Australiens, ou encore ce Not My Problem dont Lemmy n’aurait pas renié cette rythmique solidement ancrée dans le roc. Laissez-vous emporter par l’épique Symphonie Of Pain aux accents de Judas, sur lequel les grateux font des merveilles, piochant allègrement dans leur répertoire classique.
Samson & Delilah vient clore ce nouveau méfait sur une note orientale et instrumentale, aux mélodies si chères aux Teutons, de celles que l’on trouve sur l’ensemble de leur discographie et plus particulièrement Metal Heart (empruntant quelques partitions de la Symphonie du Nouveau Monde de Dvorak).
ACCEPT recycle, mais ne ressasse pas. Les allemands nous livrent ici leur meilleur opus depuis Blind Rage (2014) en proposant un album à la variété qui place définitivement ACCEPT au Panthéon des groupes indestructibles et intemporels.


Tracklist:
1. Zombie Apocalypse 5:35
2. Too Mean To Die 4:21
3. Overnight Sensation 4:24
4. No Ones Master 4:10
5. The Undertaker 5:37
6. Sucks To Be You 4:05
7. Symphony Of Pain 4:39
8. The Best Is Yet To Come 4:47
9. How Do We Sleep 5:41
10. Not My Problem 4:21
11. Samson And Delilah 4:31


Related posts

ALPHA WOLF – Fault

Le Masc

FLAYED – XI Million

Stephan Birlouez

MIND WHISPERS – Serpentarius

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X