N°4

ASYLUM PYRE N°4
Sortie le 26 Avril 2019
Ombeline “OXY” Duprat : vocals

Johann “JAE” Cadot : guitars, vocals, programming

Pierre-Emmanuel “WIK” Pélisson : guitars

Fabien “HED” Mira : bass

Thomas “KAS” Calegari : drums


Presque 4 ans après Spirited Away, ASYLUM PYRE revient dans l’arène avec un nouvel opus sobrement intitulé N°4, et un line up renouvelé.
C’est maintenant un grand classique de la formation, une nouvelle chanteuse intègre ASYLUM PYRE en la personne d’ Ombeline “OXY” Duprat en remplacement de Chaos Heidi (officiant maintenant au sein de FUNNY UGLY CUTE KARMA). On y retrouve également Hervé SCHILTZ à la guitare et Olivier LOUIS-SERVAIS à la basse, tous deux nouveaux venus également.

Si Spirited Away m’avait fait une très bonne impression à sa sortie, ce N°4 place la barre autrement plus haute et confirme la progression inexorable du groupe vers une reconnaissance internationale qu’il devrait légitimement avoir avec ce dernier album superbe.

La séduction commence déjà par la magnifique pochette de l’album, créative et énigmatique (photo du talentueux Béranger Bazin).

C’est après une intro immersive que l’on plonge dans cet opus avec un One Day [Silent Part 2 / Daydreaming] superbe vous faisant monter l’adrénaline crescendo et donnant tout l’espace à la voix magnifique d’Oxy Hart, et avec le featuring de Yannis Papadopoulos de BEAST IN BLACK.



Autre apparition remarquable que celle de Raf Perner, hurleur de T.A.N.K. sur l’excellent (D)ea(R)th.

En parlant de voix, le travaille sur le duo Oxy et Johann est en parfaite osmose, l’accord est parfait comme on peut l’entendre sur des titres comme le somptueux On First Earth ou Mcq Drama.

L’ensemble est addictif. Plus l’on avance dans la découverte de ce N°4 et plus l’on tombe inexorablement sous le charme.

Musicalement on frise la perfection. Cette nouvelle mouture d’ASYLUM PYRE brasse large question genre, difficile de leur coller une étiquette et c’est plutôt une bonne chose. D’un heavy speed bien couillu avec The Right To Pain, qu’un HELLOWEEN première génération n’aurait renié, à un Sex Drugs And Scars frisant l’électro pop en passant par un ovni électro comme Borderline, on se laisse porter du début à la fin sans jamais décrocher.
Les guitares sont somptueuses, incisives, la base rythmique juste parfaite et imparable, quant aux parties vocales il n’y a rien à redire. Oxy Hart est parfaitement bien dans le projet, sa voix est adaptative et colle parfaitement aux différentes ambiances distillées par le groupe.

Incontestablement ASYLUM PYRE nous livre ici son album le plus abouti avec N°4, qui devrait logiquement entrer dans la cours des grands et par la porte principale.


Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Nous contacter

Among The Living © 2019