Among The Living
Chroniques Albums

IHSAHN – Pharos

IHSAHN - Pharos
IHSAHNPharos

Sortie le 11 Septembre 2020 via Candlelight Records


Quasiment sept mois après “Telemark” qui était paru le 14 février pour être vraiment exact voici le nouveau EP intitulé “Pharos“. Celui-ci a débarqué le 11 septembre dernier via Candlelight Records une nouvelle fois. 
Cette nouvelle galette contient tout comme le précédent mini album trois nouvelles compositions et deux reprises dont le “Roads” de Portishead et le “Manhattan skyline” du groupe A-ha.
Einar Solberg du groupe Leprous chante sur ce dernier. Si “Telemark” remettait au goût du jour les racines black metal de notre norvégien de Notodden, “Pharos” apparaît d’emblée tellement différent comparativement plus orienté pop surtout sur le titre ” Spectre at the feast“.
La première grande différence : l’emploi de la voix claire d’Ihsahn nous le démontre de façon probante. Une autre grande différente est l’utilisation de la langue anglaise contrairement au prédécesseur où le norvégien était à l’honneur. Visiblement d’après les dires de notre norvégien les vocaux clairs furent un vrai défi pour lui.

IHSAHN


L’opus démarre avec “Loosing altitude” avec quelques sonorités bien metal au niveau des riffs puis on enchaîne avec “Spectre at the Feast” bien plus pop. Et c’est un bien bon morceau d’ailleurs. On revient pour le dernier morceau du nouveau répertoire d’IhsahnPharos“. Par ailleurs cela représente le phare d’Alexandrie pour la petite histoire. Ce dernier possède lui aussi quelques éléments metal aussi à savoir la lourdeur et l’agressivité des riffs de guitare employé avec parcimonie notons le bien.
Passons maintenant à la deuxième partie. Les reprises sont une vraie exploration en définitive. En effet reprendre des morceaux pop est ici un vrai challenge. Avec Peccatum il avait déjà repris Judas PriestBlood red skies” et avec Emperor une reprise de BathoryA fine day to die” et aussi une reprise de “Gypsy” de Mercyful Fate mais on restait typiquement dans le metal.
La reprise du morceau de Portishead est assez impressionnante. C’est l’un des grands moments de cet EP. Pour celle de “Manhattant Skyline” on est assez proche de la version d’origine et le chanteur de Leprous y excelle au niveau du chant. Et ce n’est pas une mince affaire que de s’atteler à reprendre ce type de composition. Morten Harket le chanteur d’A-ha possède une sacré voix quand on y songe.

Avec ses vingt quatre minutes au compteur “Pharos” exprime du plus bel effet ce besoin de liberté. Toutefois les amateurs de metal que nous sommes ici risquent fort bien de rester sur leur faim soyons bien honnêtes. Car nous sommes face à une orientation musicale qui peut s’avérer assez déstabilisante tout de même car on s’attendait à un peu plus de mordant au niveau musical. Ce nouveau EP est à réserver donc aux plus ouverts d’entre nous.


Tracklist
Loosing altitude
Spectre at the feast
Pharos
Roads
Manhattan skyline


 

Related posts

RED MOURNING – Flowers & Feathers

Stephan Birlouez

GHOST BATH – Starmourner

Byclown

LIZZARD – Eroded

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.