Among The Living
Chroniques Albums

MALEMORT – Château–Chimères

MALEMORT – Château–Chimères
MALEMORT
Château–Chimères

Sortie le 9 septembre 2022

Xavier Malemort (chant)
Sébastien Berne (guitares)
Sébastien Lafaye (guitares)
Shob (basse)
Aurélien Ouzoulias (batteries)

Cinq ans après le formidable Ball Trap (2017), MALEMORT récidive dans l’excellence avec un Château-Chimères frôlant la perfection (car jamais atteignable n’est-ce pas ?).
Une fois de plus c’est un esprit libre qui souffle sur le Château-Chimères, celui qui rend MALEMORT si attachant et particulier. Ici pas question de vouloir ranger le combo dans une case, tant il s’affranchit des codes avec ses 12 pistes qui vivent leurs vies en toute liberté.
Le fil rouge de Château-Chimères, et de son personnage principal, est le château d’Hérouville, lieu aussi mythique que mystique qui ne livrera probablement jamais ses secrets. Mais il s’agit aussi du destin tragique de Michel Magne, véritablement lié au château et à son histoire musicale.
C’est un vibrant hommage à ce lieu incroyable qui a contribué à l’élaboration de certains des meilleurs albums des 70’s. De Bowie à Higelin, en passant par Iggy Pop, Elton John ou encore Pink Floyd, le lieu est aussi inspirant que sulfureux.
Château–Chimeres s’écoute comme un rock opéra, se vit comme on lit un livre captivant, car il est avant tout immersif. Xavier Malemort a une fois de plus accompli un travail colossal ici, tant sur le plan documentaire qu’au niveau de la composition.


MALEMORT


Le meilleur album de MALEMORT!

A la fois Power Metal avec Pyromane Blues, bretonnant avec Je m’en irai et la participation de Dan Ar Braz, ou encore rock à la française avec des airs de Goldman sur Sémaphores (en plus cogné il faut bien le reconnaitre). Vous l’aurez compris, c’est le savant mariage des genres, célébrant la musique au service du texte (ou l’inverse), affranchit de toute contrainte.
Musicalement c’est parfait. Tout est au cordeau et parfaitement en place. La section rythmique est rudement efficace, et le duo de guitaristes juste bluffant.
Des douze pièces qui composent ce magnifique album ordonnancé comme un rock opéra, il n’y en a aucune de dispensable. On se laisse emporter dans les méandres de cette histoire à tiroirs, côtoyant les fantômes du passé, un passé glorieux et déjà inscrit en dur dans l’imaginaire collectif.
Xavier Malemort nous livre ici, avec ses comparses, un album dense et généreux magnifié par les sublimes illustrations de Laurent BlizArt autre artiste de grand talent.
Le final sur Décembre vient clore l’histoire de façon cinématographique. Un instrumental sublime qui prend l’auditeur dans une tourmente d’émotions sur lesquelles on ne peut pas mettre de mot tant elles sont personnelles. A vous de les écrire.

Pas la peine d’en énoncer des tonnes ici car cet album doit se découvrir au fil des écoutes afin que chacun y trouve son compte. Château-Chimères, en plus d’être le meilleur album de MALEMORT, est une pièce majeure du Rock Français. Bravo !


 

Related posts

METAL CHURCH – Damned If You Do

Stephan Birlouez

THERION – Leviathan

Bull

MERCYLESS – The_ Mother of All Plagues

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.