Among The Living
Chroniques Albums

MERZHIN – Marche et C(R)êve

MERZHINMERZHINMarche et C(R)êve

Sortie le 20 mai 2022

Pierre Le Bourdonnec — chant, chœurs, guitare, harmonica
Ludovic Berrou — bombardes, flûtes, hautbois, clarinette, saxophone, claviers, chœurs
Damien Le Bras — basse
Stéphane Omnes — Guitare électrique (EBow, slide…)
Baptiste Moalic — guitare électrique et acoustique, chœurs
Jean-Christophe Colliou — batterie, percussions, chœurs

 


 

Huitième album des bretons de MERZHIN, Marche et C(R)êve signe un retour en grande forme du combo et son meilleur album.
Quatre ans après l’excellent Nomades, le combo a mis à profit la réclusion imposée par la situation sanitaire pour peaufiner ce Marche et C(R)êve et cela s’entend.
Ce nouvel album est intense. Musicalement aboutit, il oscille entre un rock cogné et des digressions aériennes, nous servant des thèmes toujours engagés. Entre un NO ONE IS INNOCENT et NOIR DESIR, en passant par MANO SOLO, il est impossible de rester indiffèrent à ce Marche et C(R)êve.

On commence avec Futur, une bonne mise en bouche bien rocailleuse et aux cuivres bien sentis. Distillant un rock tout en retenu et qui ne demande qu’à exploser. Cette explosion arrive crescendo.  Jesse est la transition parfaite pour cela, en adéquation avec le sujet du titre. Ici on parle de Jesse Owen, le chasseur de nazis combattant avec son cœur et sa victoire au JO de Berlin en 1936.
MERZHIN c’est avant tout un engagement, des valeurs et une belle façon d’élever les consciences.
Ici on explore la résilience, la haine, la transmission intergénérationnelle de valeurs et d’un patrimoine tant écologique que culturel.


MERZHIN


Musicalement c’est parfait

Il y a aussi de la colère dans ce Marche et C(R)êve, notamment avec des titres forts comme Je Veux, traitant de la propension autodestructrice de l’homme, ou encore Virus.
Il y a une dimension post rock également ici, avec les magnifiques titres que sont Sphaera, Renaissance ou encore Luna, donnant cette dimension si aérienne voire éthérée à l’écoute de l’opus.

On se laisse séduire par C’est Gravé, où l’on retrouve toute la force poétique de MERZHIN et son accroche musicale si personnelle. Cette touche amenée par Ludovic Berrou et son cortège d’instruments aux doux timbres bretons.
Musicalement c’est parfait, comme d’habitude. Chaque compo est taillée pour la scène, endroit où MERZHIN prend tout son sens.
Pierre Le Bourdonnec nous berce, nous botte le cul, nous interpelle à chaque instant, tant par le timbre de sa voix que par ses textes. Et c’est tout ça MERZHIN.

Marche et C(R)êve m’a conquis, vous vous en doutez, et je ne peux que vous conseiller son écoute car ça fait un bien fou.


Tracklist

Futur
Jesse
Mur d’eau
Résonances
Je veux
Marche et (c)rêve
Sphaera
Virus
Messiah
C’est gravé
Renaissance

Luna


 

Related posts

Peter And The Test Tube Babies – Fuctifano

Yann Fournier

AQME – Requiem

Stephan Birlouez

FIREWÖLFE – Conquer All Fear

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.