Among The Living
Chronique Album

THE GREAT OLD ONES – Cosmicism

THE GREAT OLD ONES – CosmicismTHE GREAT OLD ONES – Cosmicism

Sortie 25 Octobre 2019

Benjamin Guerry: Vocals, guitars

Aurélien Edouard: Guitars

Alexandre ‘Gart’ Rouleau: Guitars

Benoit ‘Barby’ Claus: Bass

Leo Isnard: Drums

 

 

 


                Le démarrage se fait en douceur par « Cosmic Depths » qui imprime tout de suite l’ambiance profonde dans laquelle nous allons voyager. A la base, pas spécialement fan plus que ça de black metal, sauf quand c’est novateur et que ça me transporte. Et c’est bien là que THE GREAT OLD ONES marque des points, car tout au long de cette « presque » heure d’écoutes et ceci se reproduit à chaque fois, je me retrouve à voyager dans le monde de Cthulhu, des grands anciens et surtout dans mon univers à moi, bien tordu aussi… « Of Dementia » juste fantastique.

                Plus les titres passent, plus on ressent le besoin de les écouter, une sensation étrange, comme si on ne les comprenait pas à la première écoute, un peu comme les romans de Lovecraft, dans lesquels, on ne rentre pas tout de suite. Et grâce au côté théâtrale des morceaux, (A Thousand Young ), on y accède plus aisément. La vie courante devient secondaire, laissant place au travail de la matière grise, et même sur un tempo bien plus lourd, « Nyarlathotep » les songes ne font aucun pli, laissant place au rêveur qui sommeille en nous « To A Dreamer », bonus final et fatal, sonnant le glas de l’aventure.            

                Forts de leur dix ans d’existence, ce quatrième album enfonce un clou déjà bien scellé dans le domaine, mais cherchant toujours à apporter le meilleur, THE GREAT OLD ONES nous livre un black metal « lovecraftien », comme ils le revendiquent, mais surtout d’une très grande qualité, novateur et très voyageur pour ma part.


Track list
Cosmic Depths (01:47)

The Omniscient (09:26)

Of Dementia (06:16)

Lost Carcosa (08:57)

A Thousand Young (11:44)

Dreams of the Nuclear Chaos (04:27)

Nyarlathotep (07:29)

To A Dreamer (07:34) (Bonus track)


Related posts

SEEK IRONY- Tech n’Roll

Stephan Birlouez

KORN – The Serenity of Suffering

Marc Richard

MESHUGGAH – The Violent Sleep Of Reason

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.