Among The Living
Chroniques Albums

WINTERFYLLETH – The Reckoning Dawn

WINTERFYLLETH - The Reckoning Dawn
WINTERFYLLETH
The Reckoning Dawn

Sortie 8 mai 2020 via Label Candlelight
 
Chris Naughton : chant et guitare
Nick Wallwork : chant et basse
Simon Lucas : chant et batterie
Mark Wood : guitare

Quand on songe au black metal anglais on replonge alors dans les années 90 avec Cradle Of Filth, Bal Sagoth, ou encore Ebony Lake puis on se tourne par la suite pour les années 2000 vers des combos tels que Fen, Nine Covens et A Forest Of Stars. Et bien sûr Winterfylleth pour la même période.
Le nom du groupe signifie visiblement « octobre » en anglais ancien. Leur date de création remonte à 2006. Et d’un point de vue géographique la formation nous vient de Manchester. The Reckoning Dawn est leur septième album. Il est paru le 8 mai via le label Candlelight. Il succède à « The Hallowing of Heirdom » un album entier de folk sorti deux ans auparavant. Cette galette avait déstabilisé certains de leur fans et leur avait en même temps permis d’en gagner d’autres. On peut noter que le combo commence à avoir une certaine notoriété, il devait même jouer comme headliner sur la Sophie Stage au Bloodstock Festival cette année.
The Dark Hereafter l’album précédant l’opus acoustique était déjà fabuleux.  The Mercian Sphere a dix ans déjà et pour l’occasion Candlelight l’a republié en version CD et vinyle. Chris Naughton le chanteur et guitariste ainsi que Simon font aussi partie d’un groupe de doom nommé Atavist. On démarre sur les chapeaux de roues avec « Misdeeds of Faith« .

« Absolved in Fire » est un titre représentatif du répertoire du groupe. La production a été effectuée par Chris Feilding. Elle se révèle être de très bonne facture.  A ce sujet elle donne un sentiment de puissance et elle a le mérite de sonner de façon claire. La dynamique est bien enclenchée dès les deux premiers morceaux. Et écoutez moi cette introduction sur « Absolved in Fire » de toute beauté. Dans le décor black metal habituel on ressent une touche folk  tout de même présente à travers les textes.


 WINTERFYLLETH


La formation sait aussi composer des morceaux brutaux. Au niveau des blast beats vous allez être servis. L’intensité est le maître mot de cet opus. Quelques éléments folk sont donc utilisés avec parcimonie. Le combo joue dans la catégorie d’un black metal assez atmosphérique dans l’ensemble avec cette touche mélancolique et fière. La dernière piste de l’album « In darkness beholden » est composée entièrement au synthé. Le travail sur les guitares et les mélodies est exemplaire. Les guitares sont l’élément clé de cet opus et elles savent instaurer différentes atmosphères. Les claviers apportent une très légère coloration symphonique à l’ensemble sans pour autant conduire la musique. La dynamique des vocaux est bien réelle. Winterfylleth nous fait voyager à ce sujet. En outre « Yielding the March Law » est une petite tuerie au niveau de la mélodie qu’apporte les guitares. Les idées s’enchaînent tout naturellement au niveau des riffs. L’inspiration y est belle et bien présente. la puissante des choeurs sur ce titre est déterminante. Il est à noter une reprise d’Enslaved intitulée Woden si vous choisissez l’option du CD avec bonus. De plus il y a un côté épique très plaisant dans leur black metal qui pourrait les faire figurer du côté des groupes estampillées Black/Pagan. La pochette suit la logique des précédentes. On est donc en terrain connu. Elle permet de nous plonger directement dans leur contexte musical. 

En résumé depuis les débuts avec The Ghost of Heritage paru en 2008 le combo a su prendre des risques. Et pour ce septième album et avec ses cinquante-sept minutes au compteur bonus inclus Winterfylleth n’a pas la réelle prétention de révolutionner le petit monde du black metal mais nous apporte de façon efficace et très naturelle sa contribution de la plus belle manière. The Reckoning Dawn est donc un retour aux sources de qualité après cette petite escapade folk deux ans auparavant. C’est donc tout naturellement le digne successeur du fantastique The Day Hereafter.


 
Misdeeds of faith
A hostile fate (The wayfarer pt 4)
Absolved in fire
The reckoning dawn
A greatness undone
Betwixt two crowns
Yielding the march law
In darkness begotten
 
BONUS 
Upon gallows frail
Woden (ENSLAVED cover)
In darkness beholden

Related posts

STUBORA – Horizon Noir

Stephan Birlouez

HANGMAN’S CHAIR – Banlieue Triste

Stephan Birlouez

THE OCEAN – Phanerozoic II: Mesozoic | Cenozoic

Le Masc

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.