Among The Living
Live Report

ACCEPT + THE NEW ROSES @ Le Trianon Paris

AcceptACCEPT + THE NEW ROSES

@ Le Trianon Paris

06 Décembre 2015

 

 

 

 

 

 


 

 

Quoi de plus beau que de finir les live reports de 2015 sur un concert d’ACCEPT qui vient, ce soir, mettre le feu au Trianon de Paris ? En réalité il n’y a rien de meilleurs quand on connaît l’efficacité des teutons en matière de prestation scénique.
Ce soir ne dérogera pas à la règle, quand bien même des résultats nauséabonds d’élection s’inviteront à la fête. Ce concert, initialement prévu au Bataclan le 08 décembre, sera finalement décalé à ce soir au Trianon. Ce qui n’aura pas découragé les fans venus en grand nombre (malgré tout, les balcons resteront fermés au public).
C’est donc une soirée 100% teutonne qui nous est proposée ce soir, avec THE NEW ROSES en ouverture d’ACCEPT : combo efficace et parfaitement calibré pour le job.

Les quatre gus des NEW ROSES vont nous balancer une trentaine de minutes de rock sévèrement burné qui va faire rapidement monter la température dans la salle. Ce ne sont pas des inconnus : ils ont créé le Buzz outre Rhin en étant invités par l’UEFA pour jouer lors de l’ouverture de la CHAMPIONS LEAGUE pour le match Juventus de TURIN – BARCELONE.
Avec leur rock empreint de Stoner, doté d’un son puissant et de compos carrées, la prestation des allemands passe plutôt bien. La salle est réactive et adhère timidement aux titres.
Timmy Rough qui tient la guitare et la voix rocailleuse, assure avec ses gars un set sans faute. J’avoue avoir été agréablement surpris par le groupe, qui n’est pas sans me rappeler, par certains côtés, THE ALMIGHTY, à l’époque où ils sévissaient (au début des 90’s).
C’est un rock efficace qui ne révolutionne pas le genre mais qui joue juste, un peu à la Kid Rock sur son coté badass, et qui mettra finalement la salle d’aplomb pour accueillir le plat de résistance.



 

Inutile de vous décrire la montée de décibels qui s’empare de la salle à l’entrée en scène de la tribu de vétérans d’un heavy métal à qui ces gus ont donné ses lettres de noblesse. Nos voisins reviennent pour la partie 2 de leur Blind Rage Tour, après avoir essoré le Bataclan en octobre 2014.
Taillant dans le vif du sujet en ouvrant sur un Stempede des plus énergique, suivi dans la foulée d’un Stalingrad puissant et lourd au chorus reprit en chœur par un Trianon conquit, Wolf Hoffmann et sa tribu envoient du très lourd.
ACCEPT c’est une main de fer dans un gant de velours. Carrés et sans fausse note, les teutons maitrisent parfaitement leur sujet, nous déroulant une setlist qui a malgré tout très peu évoluée depuis l’année dernière. Ce qui n’est pas le cas du Line-Up qui lui, pour le coup, a subi un lifting.
En effet, Christopher Williams a remplacé Stefan Schwarzmann aux futs, et Uwe Lulis le guitariste historique du groupe Herman Frank. Les deux ex étant partis fonder THE GERMAN PANZER.
Quelques titres seront joués ce soir, qui n’étaient pas sur la tournée précédente, et qui me tiennent à cœur comme Living for Tonite ou encore le sublime Midnight Mover, tous deux tirés de l’album non moins prestigieux, Metal Heart !
Egalement sur le rappel, le Son Of A Bitch efficace et au refrain facile à retenir, tiré de l’album antédiluvien Breaker (1981… ça ne nous rajeunit pas tout ça). Flash Rockin’ Man marquera également un retour aux sources, titre qui passe plutôt bien en live.
Les deux nouveaux sont parfaitement en place, et semblent faire partie du groupe depuis des lustres tant leur aisance est visible.
Le couple Peter Baltes / Wolf Hoffmann n’a plus rien à prouver. Leur connivence et l’efficacité de leurs jeux font d’ACCEPT le grand groupe qu’il est aujourd’hui, tel le phénix renait de ses cendres.
Quant à Mark Tornillo, transfuge de TT QUICK (encore un bon coup de vieux…) et membre à part entière d’ACCEPT depuis sa reformation en 2010, il est tout sauf un clone d’Udo Dirkschneider.
Evoluant sur le même registre vocal, il colle parfaitement aux anciens titres tout comme il a su mettre sa patte sur les nouveaux.
L’efficacité allemande est à l’œuvre ce soir. Christopher Williams est perché sur son estrade et se fait autant entendre que voir. Les lights sont somptueuses et arrosent un public au taquet qui connait les titres jusqu’au bout des lèvres.
Le son est ultra net, parfaitement dosé, à tel point que l’on peut rester dans la fosse sans bouchons et ne pas en souffrir. Ce soir c’est une communion totale entre un public et son groupe, les zicos posent avec la banane, Hoffmann n’est pas avare de signes sympathiques pour ses fans.
Après No Shelter nous auront le droit à une joute entre Peter Baltes et Wolf Hoffmann qui finira sur le magnifique Princess Of The Dawn.
Fast As The Shark viendra finir le set avant d’attaquer le rappel : un titre à l’intro de circonstance compte tenu du résultat de cette soirée électorale qui rime avec déplorable.
Le rappel sera à l’image de l’ensemble de la prestation, c’est-à-dire classieux. Quatre titres emblématiques et superbes dont le splendide Metal Heart et l’inégalable Balls To The Wall.


Les photos HD


 

Voilà, cette année 2015 s’achève pour ma part question concert. Et je ne pouvais pas rêver mieux que de terminer cette année en si bonne compagnie. ACCEPT a une fois de plus fait le boulot et laissé un souvenir impérissable aux clairvoyants qui ont fait le déplacement ce soir.
C’est la tête pleine de souvenirs que je rentre chez moi. Après cette cure de jouvence qui m’a renvoyée, l’espace de deux heures, dans ces années 80 bénies qui ont vues naitre mes premier émois métalliques (mais pas que…).


Un grand merci à CARTEL CONCERTS pour avoir rendu ce live report et de programmer des événements de cette qualité.

Setlist

Stampede

Stalingrad

Hellfire

London Leatherboys

Living for Tonite

Restless and Wild

Midnight Mover

Dying Breed

Final Journey

Shadow Soldiers

Flash Rockin’ Man

Bulletproof

Fall of the Empire

No Shelter

Princess of the Dawn

Dark Side of My Heart

Pandemic

Fast as a Shark

 

Rappel

Metal Heart

Teutonic Terror

Son of a Bitch

Balls to the Wall

 

Related posts

Agent Fresco + The last embrace @Le Klub

Byclown

Red Lotus n’ the Desperados – Guns n’ Roses Tribute Band / L’Usine, Marcoussis (91)

Elody

PAPA ROACH – WAXX @ L’olympia Paris

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.