Among The Living
Live Report

RAISMES FEST 2018

RAISMES FEST 2018
Day 1
Samedi 15 Septembre 2018


Ah le Nord, sa bière, ses gens sympathiques et accueillants, mais surtout son Raismes Fest qui fête cette année son vingtième anniversaire.
20 piges ce n’est pas rien dans un paysage Rock live qui se désertifie de plus en plus, et il est bon de voir que certains tiennent encore bon et durablement.
Cette année l’affiche tient une fois de plus ses promesses, avec un line up classieux qui a du faire mal aux finances du fest mais ravi les festivaliers.
Une fois de plus l’oga a mis les petits plats dans les grands avec des groupes comme SONS OF APOLLO, ROSE TATTOO, L.A. GUNS ou encore CHRIS SLADE TIMELINE. Mais il faut aussi leur tirer nos chapeaux avec une programmation qui laisse la place à la découverte et aux bonnes surprises avec des groupes comme JARED JAMES NICHOLS ou BAD TOUCH.
Cette année la partie « découverte » viendra du tremplin organisé en avril par le ChtiRock festival dont sortiront les RASPY JUNKER, KINDERFIELD et les vétérans de STOCKS pour un tour de chauffe en terrain conquis.


On commence avec les lillois de KINDERFIELD et leur métal indus bien lourd, qui ouvrent devant un pit bien peu fourni à cette heure-là. C’est une bonne mise en bouche malgré tout, mais ça ne révolutionne pas vraiment le genre.


Au tour des RASPY JUNKER de venir chauffer les planches, le quintet distillant un métal somme toute classique aux accents de Metallica. Les parisiens assurent leur set au cordeau, mais les titres tournent un peu en rond finalement. Ils ne m’ont pas convaincu non plus.



Place à un habitué du lieu ave MAX PIE, venu jouer quelques titres de son prochain opus. La prestation est toujours aussi millimétrée, mais manque finalement de spontanéité. Probablement que je les ai trop vu, mais il faut bien avouer que les afficionados en auront pour leur argent.


Avec OBLIVION on passe la vitesse supérieure. Leur heavy métal ultra efficace fait la différence. Grande forme pour ce groupe aux accents de Dio mené par la dissidence de NIGHTMARE Jo et David Amore au mieux de leur forme. Le public s’est étoffé et le pit ressemble enfin à quelque chose. Le set est vraiment bon et énergique, l’efficacité du groupe n’est plus à prouver.


Ah JARED JAMES NICHOLS, talentueux et énorme guitariste, tant pas la virtuosité que par le gabarit (le bonhomme doit mesurer par loin de 2 mètres). Je l’avais découvert en 2017 au HELLFEST où il ouvrait la mainstage à 10h30, faisant l’unanimité auprès des spectateurs.
Le prodige œuvrant sans médiator a conquis le RAISMES FEST, par son jeux groovy et ses deux acolytes au taquet. Jared est tout simplement habité par le Rock. Ils nous gratifieront d’une reprise savoureuse de NIB de BLACK SABBATH , un must.


S’en suivent les STOCKS, groupe de la région et emblématique des années 80. Distillant un blues rock classique et emmené par un Christophe Marquilly en pleine forme, ils trouveront une audience attentive et acquise auprès des spectateurs du RAISMES FEST. Ça joue old school, et replonge pas mal de spectateurs à une époque ou le groupe côtoyait les TRUST et autres Molly Hatchet, sans parler de notre Johnny national. Une belle prestation qui aura fait le boulot auprès des fans.


Autre découverte pour ma part que celle du Hard Rock catchy des suédois d’ECLIPSE. Le quatuor énergique nous livrera un set vraiment très bon et efficace qui fera bien bouger le public plutôt statique du festival. Avec des guitares acérées très typées VAN HALEN, les afficionados de la 6 cordes auront assurément pris un pied énorme, les autres aussi d’ailleurs.


C’est au tour des poseurs de L.A. GUNS de faire leur entrée sur scène, fleuron du Sleaze californien des 80’s dont il ne reste plus que Tracii Guns comme membre originel. Tout y est. Le décorum et autre look, l’attitude mais également la justesse du set et la qualité des zicos.
Le chanteur est bien dans le set et Tracii Guns, au taquet, donnera de l’archet sur sa guitare pour épater la galerie.
En 1h15 les ricains auront conquis le public et moi-même. Après l’appréhension, le plaisir.


C’est l’heure de la master pièce de ce soir, loin du genre  que j’affectionne en général, les SONS OF APOLLO dénotent un peu dans ce festival. Ce super groupe made in America compte en son sein de gros calibres du milieu, à commencer par le duo Mike Portnoy (Batterie) et Derek Sherinian (clavier) ayant bossé ensemble dans DREAM THEATER, mais aussi Billy Sheehan (basse), Ron « Bumbletoot » Thal (guitare) et Jeff Scott Soto (chant). Un line up de rêve sur le papier.
Sur scène, il faut bien l’avouer, c’est carré et parfait. Il faut aimer le genre, le prog en mode High Tech ce n’est pas ma came mais il faut bien avouer que là c’était plutôt bien foutu.
Le quintet s’éclate vraiment sur scène et aucun ne tire la couverture à lui rendant l’ensemble plus digeste que ce à quoi je m’attendais.
Portnoy est tout sourire derrière ses futs et l’ensemble de la team s’en donne à cœur joie, livrant un set d’esthète ou rien n’est laissé au hasard malgré l’approche « free jazz » des interprétations.


Ce fut une bien belle journée réussie pour ce samedi à la météo clémente. L’affiche a tenu ses promesses et cette première journée de festivité aura été digne d’un vingtième anniversaire.


Kinderfield

Kinderfield

Kinderfield

Kinderfield

Kinderfield

Kinderfield

RASPY JUNKER

RASPY JUNKER

RASPY JUNKER

RASPY JUNKER

RASPY JUNKER

MAX PIE

MAX PIE

New layer

MAX PIE

MAX PIE

MAX PIE

OBLIVION

OBLIVION

OBLIVION

OBLIVION

OBLIVION

OBLIVION

OBLIVION

OBLIVION

OBLIVION

JARED JAMES NICHOLS

JARED JAMES NICHOLS

JARED JAMES NICHOLS

JARED JAMES NICHOLS

JARED JAMES NICHOLS

JARED JAMES NICHOLS

JARED JAMES NICHOLS

JARED JAMES NICHOLS

JARED JAMES NICHOLS

JARED JAMES NICHOLS

JARED JAMES NICHOLS

JARED JAMES NICHOLS

JARED JAMES NICHOLS

JARED JAMES NICHOLS

JARED JAMES NICHOLS

STOCKS

STOCKS

STOCKS

STOCKS

STOCKS

STOCKS

ECLIPSE

ECLIPSE

ECLIPSE

ECLIPSE

ECLIPSE

ECLIPSE

ECLIPSE

ECLIPSE

L.A.-GUNS

L.A.-GUNS

L.A.-GUNS

L.A.-GUNS

L.A.-GUNS

L.A.-GUNS

L.A.-GUNS

L.A.-GUNS

L.A.-GUNS

L.A.-GUNS

L.A.-GUNS

L.A.-GUNS

L.A.-GUNS

L.A.-GUNS

SONS OF APOLLO

SONS OF APOLLO

SONS OF APOLLO

SONS OF APOLLO

SONS OF APOLLO

SONS OF APOLLO

SONS OF APOLLO

SONS OF APOLLO

SONS OF APOLLO

SONS OF APOLLO

SONS OF APOLLO

SONS OF APOLLO

SONS OF APOLLO

 

Related posts

The Excitements @New Morning – Paris

Loïc 'Lost' STEPHAN

Greg Howe + Jeff Aug @Le Forum Vauréal

Olivier GESTIN

Paris Métal France Festival V PMFF avec SHOWTIME + SHOEILAGER + THRASHBACK + THE OUTBURST + ONE MORE SHOT + SCHERZO + HÜRLEMENT + STILL SQUARE + HEAVENLY + ADX

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.