Among The Living
Live Report

SOEN + Madder Mortem @La Boule Noire Paris

SOEN + Madder Mortem

Paris, Backstage O’Sullivan

lundi 16 octobre 2017

Madder mortem + soen


 

La rébellion est toujours ce qui m’a attiré. Déjà avec Star wars en étant gosse, puis les luttes populaires en grandissant, et en passant l’Age adulte, les rebellions plus subtiles comme celle du temps, comme ce soir à vrai dire ou l’été s’invite un 15 octobre. Dans la musique aussi j’aime la rébellion, par le style tout d’abord et puis par les prises de positions, et SOEN en la matière, projet de Martin Lopes, ex Opeth, en est un des meilleurs exemples tant il est bon !
Ce soir, apres seulement 6 mois depuis leur dernier passage ( au Backstage du O Sullivan), SOEN revient nous honorer de sa présence en cette salle à échelle humaine qu’est la Boule Noire pour un show absolument parfait, de loin le meilleur de leurs trois passages dans la capitale. Afin de tenter de chauffer la foule avant cette raclée, Madder Morten, groupe à chanteuse qui n’avait plus foulé le sol français depuis fort longtemps et dont les quelques fans présent feront grand bruit.

Tout droit venus de Norvège pour 45 minutes de show chaud (sans jeu de mot canin), Madder Mortem va essayer a grand coup de métal progressif et très avant gardiste (surtout au niveau des lignes de chant), de faire bouger la fosse afin de fêter comme il se doit leur retour sur notre territoire. Il faut bien reconnaître au groupe une certaine aisance à occuper l’espace scénique malgré un manque de charisme et une maestria quant au fait d’interpréter leurs morceaux. La chanteuse, ravie d’être ici, souffrira d’une voix poussive au possible rendant ses mélopées plus douloureuses qu’autre chose. Malgré une prestation correcte la moitié de la salle restera de marbre avec juste quelques applaudissements polis.

 

Trèves de galéjades, il est grand temps que les gars de SOEN rentrent en scène devant une foule hélas trop peu nombreuse mais extrêmement présente, prête a ressentir les vibrations de cette musique progressive bien sentie , sensuelle et jouée avec un talent déconcertant. Par où commencer pour décrire cette prestation exceptionnelle (n’ayons pas peur des mots) qui clairement est la meilleure du groupe à Paris depuis leur premier concert au Glazart… Un Martin toujours discret mais qui fait des merveilles derrières les fûts, un Joël très en voix ce soir, et en sourire de voir un public aussi volontaire et réactif, un Martin poseur comme pas deux qui nous sort un son de ses Strats et Les Paul à en faire pâlir Gary Moore…Stefan à la basse ne démérite clairement pas mais la surprise, me concernant en tout cas, vient de l’arrière-plan, avec un guitariste/choriste/claviériste/percussionniste absolument incroyable, carré, omniprésent, réel seconde main de tous les autres musiciens. Aussi discret qu’efficace, la définition même de la musique de SOEN.
Durant 90 minutes et un double rappel, SOEN nous enchantera, fera chanter le public au gré des solos de Martin, nous régalera littéralement avec sa maestria. 
Seul micro bémol de cet instant magique, une setlist qui ne fera pas assez la part belle au dernier album, de loin le meilleur de la trilogie. Merci messieurs.

Setlist SOEN : « Canvas », « Sectarian » , « Savia », « Sister » , « Pluton », « The words », « Opal », « Kuraman », « Jinn », « Fraccions », Tabula rasa », « Lucidity »

Related posts

HELLFEST 2019 – « Mon festival sous les tentes noires »

Thomas Orlanth

DEVILDRIVER – SYLOSIS – BLEED FROM WITHIN au Trabendo

Stephan Birlouez

THE EXPLOITED – CODE RED – MAID OF ACE – ARTWEG

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X