Among The Living
News

GRIST : nouvel album pour la formation grind

GRIST : built to grind. 

GRIST sortira Garden Of Aeolvs le 14 Juin prochain ! Alliance sonore et brutale de membres de GorodFangeMerrimack ou encore Ritualization, le quatuor de grindcore conte la décadence, les faits divers et les déboires d’une vie nocturne parisienne. Sombre, sale et étouffant, ce nouvel album ne déroge pas à la règle : sa quinzaine de titres dépeint autant les ruelles coupe-gorges propices à une soudaine violence que les emprises destructrices des addictions.

Garden Of Aeolvs sera disponible en France via Source Atone Records et distribué à l’international par Dies Irae Productions.

Garden Of Aeolvs
01. Stigmate
02. Get The Job Done
03. Alone
04. Priority
05. Easier
06. I’ve Lost
07. Sober
08. Facilities
09. Play Dead
10. Test Strip
11. Tears In Rain
12. My Chapel
13. Wrong Glass
14. The Deepest Hole (Nasum cover)
15. Bret

GRIST illustre ce que la capitale a de plus sombre et décadent. Loin du romantisme, de la beauté exacerbée et des ambiances bucoliques de certains clichés, le combo grind préfère mettre en avant la froideur de Paris, sa déchéance et les abus de sa vie nocturne pervertie. De là, le rendu ne pouvait être qu’un amas de violence et de crasse. Un portrait glacial que le groupe dresse par les vingt-quatre minutes expéditives de Garden Of Aeolvs.



Après l’EP City Of Plight (2018), des participations à des compilations de grindcore et avoir ravagé des pits en compagnie de Napalm DeathEyehategodMisery Index ou encore Rotten SoundGRIST passe donc la vitesse supérieure. Garden Of Aeolvs est un disque corrosif, un coup de poignard sonore alliant ce que le grind a de plus directs et des éléments teintés de sludge, de doom, de hardcore ou de black metal. L’album a été enregistré par Andrew Guillotin au Hybreed Studio (Forest in Blood, Merrimack, etc.), mixé par Etienne Sarthou (Karras, Deliverance) et masterisé par William Blackmon (This Gift Is A Curse, Whoresnation, etc.). Il voit également la participation d’invités tels que A.K (Merrimack, Diaspiquir) ou encore Le Syndicat Electronique.


Related posts

BARRENS : Leur nouvel album ” Penumbra ” en écoute intégrale

Stephan Birlouez

GARMARNA – “Två Systrar”

Stephan Birlouez

30 Years Of Sound 1989-2019

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.