Among The Living
Chroniques Albums

Behemoth – Opvs Contra Natvram

BEHEMOTH - Opvs Contra Natvram
BEHEMOTH
Opvs Contra Natvram

Sortie le 16 septembre 2022

Adam « Nergal » Darski – chant, guitare
Zbigniew « Inferno » Promiński – batterie
Tomasz « Orion » Wróblewski – basse, chant secondaire
Patryk « Seth » Sztyber – guitare, chant secondaire


Avec Opvs Contra Natvram, Behemoth sort son douzième album.

Les Polonais aiment toujours choquer les auditeurs mais surtout déranger leurs détracteurs et ce avant même d’avoir mis le diamant sur le sillon. Rien qu’à regarder la pochette certaines personnes vont déjà être choqué avec cette image iconoclaste.

On avait un peu délaissé I loved You at Your Darkest en 2018, à cause de la faiblesse des compositions comparé au précédent album The Satanist sorti en 2014. En effet ce dernier reste un album essentiel dans la discographie de Behemoth.

La production est aux petits oignons. À commencer par la section rythmique qui nous enveloppe tel un serpent qui voudrait nous étouffer à coup de mid-tempos implacables. Les riffs sont toujours efficaces. Les solos rehaussent les titres en y apportant une légèreté qui nous maintien en éveille tandis que Nergal excelle avec son chant posséder comme sur « Off to War ! » toujours en adéquation avec ses textes.


BEHEMOTH


En 2022 Behemoth ne se réinvente pas.

L’album est ancré dans un esprit heavy (les guitares) même si parfois la technicité des polonais nous fait chavirer vers leurs Black/Death reconnaissable entre mille (« The Deathless Sun » et ses chœurs).

Le trio s’en sort bien avec des passages parfois atmosphériques (« Post-God Nirvana » et « Ov My Herculean Exile ») qui permettent à l’auditeur de reprendre son souffle avant que le trio réaccélèrent le tempo.

En revanche on aurait aimé un meilleur tracklist car les premiers titres de l’album ne font pas déborder la marmite et sont loin d’être exceptionnels. Alors qu’il faut attendre la fin de l’album avec « Once Upon A Pale Horse », « Thy Becoming Eternal » ou « Versvs Christvs » pour vraiment commencer à apprécier Opvs Contra Natvram.  Dommage que ces trois pièces se trouent un peu à l’écart alors qu’elles apportent la plus grosse part à Opvs Contra Natvram.

En 2022 Behemoth ne se réinvente pas mais continue d’utiliser la recette qu’il utilise maintenant depuis plus de 10 ans tout en y apportant quand même de légères subtilités.


Tracklist :

Post-God Nirvana
Malaria Vvlgata
The Deathless Sun
Ov My Herculean Exile
Neo-Spartacvs
Disinheritance
Off to War!
Once upon a Pale Horse
Thy Becoming Eternal
Versvs Christvs

Related posts

GARY HOEY – Dust ‘n Bones

Byclown

LOATHE – THE COLD SUN

Byclown

Caligula’s Horse – In Contact

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.