Among The Living
Live Report

Black Crowes – L’Olympia, Paris (75) Octobre 2022

The Black Crowes

Mercredi 5 octobre 2022 –  L’Olympia, Paris

Photos Francois Capdeville

The Black Crowes


Le groupe de rock sudiste américain était de passage sur la scène de l’Olympia ce mercredi 5 hui octobre, pour jouer en intégralité leur légendaire album  « Shake Your Money Maker » celui-ci fêtant son 30e anniversaire.

Originaires d’Atlanta en Géorgie, les Black Crowes suivent avec détermination les pas de leurs  précieuses influences (Lynyrd Skynyrd, Led Zeppelin, ou encore The Allman Brothers Band). Magazine de renom, Rolling Stone leur permet d’accéder au titre de « meilleur nouveau groupe américain » grâce a ses fidèles lecteurs. Remodelé par de multiples séparations de même qu’il est question de nouveaux membres, la formation convainc et continue de battre les records auprès de ses fans.


The Black Crowes


Plusieurs bruits de couloirs s’entremêlent, ceux-ci remémorant la présence des musiciens au festival « Monsters of Rock » à l’hippodrome de Vincennes, en 1991. Reporté depuis deux ans, leur renommée s’étant fait connaitre du grand public français à cette époque, le concert s’annonçait plus que prometteur.

Lumières éteintes et trépignements d’impatience, « Twice as Hard » laisse entendre ses premières notes nous dévoilant Rich et Chris Robinson, le « dandy » arborant un large parapluie rétro, l’effet est immédiat puisque le logo mythique des corbeaux se dresse face à nous. Au fond de la scène, à droite, deux choristes looks façon années 70’s se déhanchent sur les maintes mélodies blues-rock tout en créant une harmonie avec le décor, celui-ci à l’aspect « saloon » mêlant jukebox lumineux ainsi que « strass et paillettes ».


The Black Crowes


La performance du chanteur tient les spectateurs en haleine, ne manquant absolument pas d’assurance pour se trémousser sur les rythmiques explosives du bassiste Sven Pipien et son acolyte, Isaiah Mitchell à la guitare.

Mis en avant, Brian Griffin (batterie), oeuvre de manière cadencé s’imprégnant des passages bien trempés pour donner le ton. Quelques ballades adhèrent à cette setlist parfaitement étudiée, faisant le lien instantanée avec un célèbre groupe de Californie, sous le nom de Guns n Roses. De longues fresques instrumentales réalisées par le clavieriste Joel Robinow caressent nos tympans pendant près d’une heure et demie de spectacle.

Après plus de trente ans de carrière, les Black Crowes tirent leur révérence face à ses auditeurs, encensées de vibrations à travers les applaudissements.

Longue vie au Rock N Roll !


The Black Crowes

Related posts

Hannah Williams And The Affirmations @Le New Morning Paris

Loïc 'Lost' STEPHAN

(culture) METAL SPRING NIGHT

Emmanuelle Neveu

MUSCADEATH 2021

Christophe Mielot

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.