Among The Living
Live Report

Hannah Williams + Lisa Mélissa and The Mets au FGO Barbara Paris

Sans aucun doute possible, Hannah Williams gâte ses fans parisiens qui ont déjà pu la voir cette année à l’Alimentation Générale parisienne en Janvier ainsi qu’aux Mains d’œuvres de Saint Ouen le 1er Mars où elle partageait l’affiche avec Marta Ren, une autre artiste RecordKicks. La voici de retour en tête d’affiche au FGO Barbara à Barbès, date initialement prévue au New Morning et qui a été déplacée pour cause de travaux dans la salle du Xeme arrondissement.



En ouverture de cette soirée soul, Lisa Mélissa and The Mets, jeune chanteuse du label de soul français Q Sounds Recording.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le FGO Barbara, il s’agit d’un complexe ouvert depuis 2008 dédié à la musique actuelle avec salle de concert, studios et plein d’autres possibilités. La salle de concert qui nous intéresse offre trois cent places et une scène assez grande, radical changement pour les anglais par rapport à l’Alimentation Générale ! Ce soir les concerts bénéficieront d’un excellent son et de lumières très honnêtes.

20h45 et quelques, la soirée commence par un instrumental avant que Norman Smugler ne prenne le micro pour introduire la jeune chanteuse. Sur scène, vêtue d’une élégante robe très sixties, Lisa prend l’animation à son compte. Elle bouge, établit le contact avec le public, multiplie les sourires. Très agréable à voir évoluer. Les membres du groupe les Mets sont plus en retrait, laissant le champ libre à la chanteuse.

Musicalement, les morceaux sont plutôt intéressants, ont une patte à eux, même si l’on aimerait que l’ensemble percute plus et que la voix soit plus puissante.

Toutefois, l’accueil des spectateurs montrent qu’ils apprécient ce que le groupe propose. A juste titre, la mise en bouche est bien agréable et la formation de Seine Saint Denis aura parfaitement utilisé ses trois quart d’heure de jeu.




Hannah Williams And The Affirmations s’appuient toujours sur leur opus « Late Nights and Heartbreak » pour tourner et le public ne semble pas s’en lasser car la salle est assez honnêtement remplie.

7 am to Seville’, l’instrumental ouvre le bal. Tout de suite, le public peut sentir le changement de catégorie : tout est en place, le morceau claque. Un bonheur !

Hannah et ses choristes arrivent ensuite pour ‘Tame In The Water’ et se placent sur le devant de la scène. Pour Hannah Williams, c’est assez normal, elle est le centre de la formation. Intéressant toutefois de noter que Victoria Klewin et Hannah Nicholson, les deux choristes, ne sont pas reléguées en fond de scène. Atouts charmes indéniables, elles sont surtout des pièces maîtresses du groupe et leur connivence avec la leader sera évidente tout au long du concert. Et leur voix dans tout cela ? Splendides !
Il y aura d’ailleurs plusieurs moments où les trois femmes uniront leur voix a capela. Gageons que beaucoup dans la salle ont du avoir quelques frissons. Comme par exemple sur le début de ‘In Your Arms ‘ où les trois voix s’unissent dans un ensemble quasi religieux. Émotion donc que l’on peut aussi retrouver ce soir sur ‘Your Luck Can Change’.




Les anglais n’ont certes pas de nouvel album mais ils proposent un nouveau titre tout à fait bienvenu, en particulier pour les fans qui auraient déjà vu la formation. ‘Jap Garden’, très jazzy et basé sur les voix, est un très beau titre, apprécié des spectateurs. Intéressante ouverture pour le prochain album ? A suivre donc.

Dans un concert d’Hannah Williams, il y a de l’émotion mais aussi de l’humour comme lorsque la chanteuse s’excuse de ne toujours pas avoir appris de français depuis la dernière fois. Il y a aussi de l’énergie ; ‘Ain’t Enough’ est là pour l’attester et permet à l’anglaise de montrer tout son charisme, toute sa présence et de donner des clés pour comprendre son surnom de « Soul Hurricane ». Au niveau énergie, ‘Women Got Soul’ où Hannah fait chanter son public n’est pas en reste, point culminant de l’interaction entre les spectateurs et le groupe.

Et dans un concert d’Hannah Williams, il y a des titres magnifiques comme ‘Another Sunrise’ ou encore l’étonnante reprise du ‘Dazed And Confused’ de Led Zeppelin. Si vous nous lisez régulièrement, vous savez tout le bien que nous pensons de cet exercice de style parfaitement maîtrisé offrant une splendide relecture d’un classique du hard-rock. Il faut dire que The Affirmations, le groupe plutôt discret en concert, maîtrise son sujet !




Le concert se termine sur ‘Late Nights And Heartbreak’, titre samplé récemment par Jay-Z, donnant une exposition plus large et bienvenue à Hannah et sa troupe.

Evidemment, on en aurait bien repris un peu plus, 1h15 de concert est un peu court mais la qualité était là. Un Eurythmics a capela comme les filles l’ont monté sur les réseaux sociaux ? Ceci dit, pour les fans qui en veulent plus, tout le groupe reste au stand de merchandising, disponibles, tout sourire, se prêtant avec sympathie aux jeux des autographes et autres photos. Et l’on sent chez eux une vraie sincérité, il ne s’agit pas uniquement d’une opération communication.

 


Setlist Hannah Williams :

7 am to Seville

Tame In The Water

Callin Me Back

Fool

Fighting Your Shadows

Your Luck Can Change

In Your Arms

Jap Garden

Ain’t Enough

Another Sunrise

What Can We Do ?

Dazed And Confused (reprise de Led Zeppelin)

Women Got Soul

Late Nights And Heartbreak


Related posts

SUM 41 + NEWDRIVE + HOLLERADO @Le Trianon Paris

Stephan Birlouez

Glenn Hughes – Jared James Nichols – King Of The North

Alain AFO

MOTOCULTOR Open Air 2015

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X