Among The Living
Live Report

Judas Priest – Dead Daisies @Théâtre Antique de Vienne

JUDAS PRIESTTHE DEAD DAISIES

Théâtre Antique de Vienne

Mardi 26 juillet 2022


L’emblématique groupe de heavy metal Judas Priest fête ses 50 ans de carrière en prenant possession du célèbre Théâtre Antique de Vienne ce mardi 26 juillet 2022.

C’est à la suite d’un long périple depuis la région parisienne ainsi que les dernières pages du livre autobiographique « Confess » que mes pieds se posent sur les terres de l’Isère. Pas de Jazz à Vienne pour cette fois, n’ayant jamais eu l’occasion d’assister à un concert du quintette britannique, mon unique but était tracé pour un show qui me prédisait l’inoubliable.

 

  • DEAD DAISIES 

Le groupe de rock americano-australien ayant annoncé deux jours avant que Glenn Hugues ne serait pas de la partie pour seconde contraction de Covid-19, a décidé de maintenir son engagement. Celui-ci est donc remplacé par le benjamin Dino Jelusick, tout juste âgé de 30 ans. Il a été recement le fier soutien vocal du charismatique David Coverdale (Whitesnake).

Les reprises de Deep Purple sont dignement mises à l’honneur. L’assemblée est receptive, puisqu’il s’agit de titres populaires dans la culture musicale. La foule les accompagne en chœur. Pour le reste du répertoire, Dino n’avait d’autre choix que de se baser sur les nombreuses feuilles collées au sol où étaient imprimées les paroles des chansons originales des DD. On peut saluer en outre le talent du guitariste Doug Aldrich (Whitesnake, Dio, Lion, House Of Lords…). Il n’hésite pas à nous livrer de multiples solos auprès de ses comparses.  David Lowy et le batteur Brian Tichy (Billy Idol, Foreigner, Ozzy Osbourne, Whitesnake…) ne sont pas en reste. 

Un pari réussi !

Dead daisies

  • JUDAS PRIEST 

L’heure de la grand-messe résonne après qu’un majestueux emblème à l’image du logo du groupe prend forme sur la scène principale. Le symbole est apparu pour la première fois sur leur deuxième album, « Sad Wings Of Destiny » sorti en 1976. 

Une pluie de cris et d’éclats de voix se fait entendre. Ce qui a le don de me faire trépigner d’impatience avant d’accueillir ans ce sublime endroit.

C’est après un légendaire « War Pigs » de Black Sabbath qu’un léger rideau nous dévoile le leader Rob Halford vêtu d’une veste incrustée de picots et paillettes (qu’il changera à plusieurs reprises lors du concert), nous délivrant d’emblée, et tout au long du show, une performance vocale renversante.

Le public s’imprègne des mélodies avec des mouvements presque « chamanique », dignes d’un rituel sectaire sur les titres les plus renommés.



Un show qui restera ancré dans les pierres de Vienne !

L’immense impression de voir des héros de bandes dessinées aux allures rock n’ roll se propage dans l’esprit des admirateurs présents. Ian Hill, Scott Travis, Richie Faulkner et enfin Andy Sneap laissent font preuve d’une symbiose évidente. Ils ne faiblissent pas un instant. Avec pour mission de transmettre aussi fidèlement que perpétuellement l’héritage de JP, n’en déplaise aux détracteurs.


judas priest


Le classique « Diamonds and Rust », sorti initialement par Joan Baez en 1975 s’immisce dans ce répertoire placé sous le signe du cuir et des bracelets cloutés. Ce qui contraste entièrement avec les premières notes synthwave de « Turbo Lover », puis « Hell Bent For Leather » avec Rob sur un modèle Harley-Davidson, image de fabrique depuis ce « virage musical » en 1978.

Les morceaux « Breaking The Law » et « Living For Midnight » clôturent avec splendeur le concert de Judas Priest nous laissant une envie de prolonger ce rêve éveillé.

 

 

Photos : Jean-Pierre Sabouret

Related posts

AL McKAY’s EARTH WIND AND FIRE – INCOGNITO @ l’OLYMPIA Paris

Olivier GESTIN

LIVING COLOR @ Le New Morning

Stephan Birlouez

PATRICK RONDAT – Satch&Co @Le Canal 93

Olivier GESTIN

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.