PESTILENCEBLEEDING GODS

Le Gibus Paris
Jeudi 28 Février 2019


Après des retrouvailles avec le Boss, forcément dans un troquet afin de prendre une tartine de houblon, et oui, on ne se refait pas, le trio gagnant de la soirée Fabrice, Stephan et moi nous nous retrouvons dans un Gibus, loin d’être complet, malgré la tête d’affiche venant fêter les 30 ans de son deuxième album…mais on y reviendra…

Ce soir, c’est soirée hollandaise, car les deux groupes sont originaires du bas pays et c’est BLEEDING GODS, qui a l’honneur d’ouvrir la soirée.
J’attends beaucoup du groupe, car leur troisième album fait partie de mon top 10 de l’année 2018, et j’ai donc hâte de les voir…malheureusement le Gibus ce soir ne me permettra pas d’apprécier le groupe à sa juste valeur, le son n’étant pas au rdv.
Fabrice et moi sommes placés devant sur la gauche devant le guitariste Rutger et le son n’est vraiment pas top, beaucoup trop de caisse claire, chant pas assez audible et heureusement que je connais les morceaux pour vous dire que c’est Bloodguilt qui débutera la soirée, je reconnaitrai aussi Beloved by Arthemis et Tripled Anger, mais nous avons reculé de quelques pas afin d’améliorer un minimum la compréhension auditive des titres…
Au final trente minutes, première date de tournée, on sent le groupe un poil timide mais ça assure vraiment bien scéniquement (surtout la bassiste ), reste à les revoir dans de meilleures conditions.


BLEEDING GODS setlist

Bloodguilt

Beloved by Arthemis

Saviour of Crete
Birds of Hate

Tripled anger

Hera’s orchard

From Feast to Beast





Débriefing avec le Boss qui lui était plutôt occupé à faire les photos, puis repositionnement stratégique, devant à droite, pour PESTILENCE qui va nous envoyer Consuming Impulse en entier pour les trente ans de celui-ci et certainement d’autres titres car ça va tirer court, sinon.

21:05, C’est parti. Dehydrated… que ça fait du bien, le son n’est pas au mieux mais meilleur que BLEEDING GODS, la basse est inexistante et il y a un peu trop de caisse claire à mon goût, mais ça reste supportable.
Le public est bien déchaîné et on se fait bien remuer la goule, bon surtout par une poignée de mecs bien alcoolisés mais malgré tout, les titres défilent en respectant l’ordre de l’album trentenaire.

Arriva ce qui devait arriver, le moment où ils feront tomber le micro de Patrick Mameli, celui-ci leur montrera 2 magnifiques doigts, et finira le titre puis expliquera, que les fans aimeraient avoir un show à la hauteur et que pour ça ce serait bien de ne pas le faire ch… tout continuera avec un peu plus de calme, du moins au niveau de la scène. Puis arrive Out Of The Body et Echoes  Of Death, je me dis que c’est vraiment un album à tubes, mais qu’on a déjà passé la moitié de l’album et finalement arrive Reduced To Ashes qui sonne le glas de l’album, mais comme prévu ils joueront 3 titres de Testimony Of The Ancient en précisant que celui-ci aura  trente ans dans 2 ans (chouette on va se revoir) et un morceau de Resurrection Macabre.

Bon ils ne joueront qu’une heure dix, mais on sait que l’intensité du style impose souvent ce type de durée. 

Au final, une bien bonne soirée, pas eu le temps de dire au revoir au Boss mais une petite dédicace sur ma Box de Patrick, seul et unique représentant des origines de PESTILENCE, et un petit selfie, afin d’immortaliser un personnage que j’ai adulé étant jeune…il y a une trentaine d’années….


PESTILENCE setlist

Dehydrated
The Process of Suffocation
Suspended Animation
The Trauma
Chronic Infection
Out of the Body
Echoes of Death
Deify Thy Master
Proliferous Souls
Reduced to Ashes
The Secrecies of Horror
Twisted Truth
Horror Detox
Land of Tears


One Comment

  1. LeMasc says:

    Traduction
    After a reunion with the Boss, inevitably in a pub to take a sandwich of hops, and yes, we do not remake, the trio winner of the evening Fabrice, Stephan and I we find ourselves in a Gibus, far from complete, despite the headliner coming to celebrate the 30th anniversary of his second album … but we will come back …

    Tonight is Dutch night, because both groups are from the low country and it is BLEEDING GODS, who has the honor to open the evening.
    I’m expecting a lot from the band, because their third album is part of my top 10 of the year 2018, so I can not wait to see them … unfortunately the Gibus tonight will not allow me to enjoy the band at its fair value, the sound is not in the appointment.
    Fabrice and I are placed in front on the left in front of the guitarist Rutger and the sound is really not top, much too much snare, singing not audible enough and fortunately I know the pieces to tell you that it is Bloodguilt that will start the evening, I will also recognize Beloved by Arthemis and Tripled Anger, but we took a few steps back to improve the auditory understanding of the titles …
    In the final thirty minutes, first date of tour, we feel the group a bit shy but it ensures really good scenic (especially the bassist :)), remains to see them in better conditions.

    Debriefing with the Boss who was rather busy doing the pictures, then strategic repositioning, front right, for PESTILENCE who will send us Consuming Impulse in full for the thirty years of it and certainly other titles because it will shoot short, otherwise.

    21:05, here we go. Dehydrated … that’s good, the sound is not at best but better than BLEEDING GODS, the bass is nonexistent and there is a little too much snare for my taste, but it’s bearable.
    The public is well unleashed and we are well stir the ghoul, especially by a handful of guys well alcoholic but still, the tracks are linked in the order of the album thirty.
    Arrived what was to happen, the moment when they will drop the microphone of Patrick Mameli, it will show them 2 beautiful fingers, and finish the title then explain, that the fans would like to have a show at the height and that for that it would be good not to piss him off
    everything will continue with a little more calm, at least at the stage level. Then comes Out Of The Body and Echoes Of Death, I tell myself that it’s really a tube album, but we’ve already spent half of the album and finally arrives Reduced To Ashes that rings the knell of the album, but as expected they will play 3 tracks of Testimony Of The Ancient stating that it will be thirty years in 2 years (great we’ll meet again) and a piece of Resurrection Macabre.
    Well they will play only one hour and ten minutes but we know that the intensity of the style often imposes this type of duration.
    In the end, a good evening, not had time to say goodbye to the Boss but a little dedication on my Box by Patrick, the only representative of the origins of PESTILENCE, and a small selfie, to immortalize a character that I I loved being young … there are thirty years ….

Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Nous contacter

Among The Living © 2019