Among The Living
Live Report

Rock’N Festival édition 2017

Rock’N Festival édition 2017
Chauny



Une programmation tout à fait remarquable, et je dirais même exceptionnelle pour le Rock’N Festival édition 2017 car les programmateurs ont eu une exclusivité avec le venue de Madame Nina Hagen !!! Une seule date en France et voilà que l’égérie allemande du Punk a choisi Chauny pour venir nous s’offrir à ses fans.
Et ils sont venus de loin pour la voir certains du Var et même un couple venu spécialement d’Espagne. C’est vous dire si Nina Hagen a encore ses fans.
En tous cas joli des organisateurs avec à sa tête Jean Michel Fondement, car le festival a affiché complet depuis plusieurs semaines.
En plus de Nina Hagen, l’affiche se complétait avec les excellents suédois de Blues Pills avec la remarquable chanteuse Elin Larsson. En ouverture on retrouvait un groupe en devenir, qui commence à bien faire parler de lui, Mante, avec lui aussi une chanteuse aussi agréable à regarder qu’à écouter, Ïsia. Et pour conclure cette soirée en beauté, rien de tel qu’une légende du Rock en la présence de Chris Slade, batteur de ACDC.
Bref on comprend pourquoi le Forum de Chauny est plein ce soir.
Ce sont donc les jeunes gens de Mante qui allaient être en charge de débuter cette soirée. Mante c’est un univers musical particulier qui oscille entre Rock Pop et Electro et surtout une musique à la fois moderne et rétro, le tout bercé par la très jolie voix de Ïsia sa chanteuse. Un groupe tout en finesse et harmonie, mais avec quelques incursion dans le Rock bien lourd et gras. Vraiment étonnant. Un groupe à découvrir.



Avec Blues Pills, on plonge dans une musique totalement différente. Rock Psychédélique en passant par le Blues et le Heavy des seventies. Remarquablement menée par la chanteuse Elin Larsson, accompagné par la section rythmique de feu Radio Moscow, et par le guitariste français Dorian Sorriaux. Du bon gros son, une puissance et une énergie époustouflante et un son qui vous prend aux tripes. Une montée en puissance depuis que je les avais découvert au Hellfest, et avec l’expérience et un peu plus de maturité, ils font partis désormais des références de ce style de musique au même titre que Kadavar ou Wichcraft par exemple. En tous cas, ce soir sur scène, ils nous ont, une fois de plus envoutés avec leur musique et leur show.



Vint enfin le tour de Nina Hagen. Acclamation, applaudissements nourris pour celle que tous et toutes attendaient. Et même si les années ont passé, elle garde toujours cette fougue et cette malice qui ont fait d’elle une des artistes du vingtième siècle. Sa voix, même avec le temps a gardé cette saveur et ses changement s de tonalité sont toujours aussi impressionnants. Bon certe moins que dans ces grandes années, mais voilà, elle est toujours là et bien là. Un contact unique avec le public, des échanges permanents, des chansons reprises en chœur par les spectateurs, des titres interprétés en français ou en allemand et toujours cette passion pour la musique, pour la provoc et pour la dérision. Un très grand moment partagé avec les spectateurs de Chauny et la fin de son show se fera sous un tonnerre d’applaudissements, avec également un grand nombre de fleurs ou de bouquets qui lui ont été offerts. Elle reste LA Nina Hagen, l’icône d’une génération.



Et pour terminer, autre légende, autre icône, autre génération. Monsieur Chris Slade.
Lui aussi on peut dire qu’il nous en a fait vivre des émotions. Le batteur de ACDC, rien que ça. Il est cette fois accompagné de son groupe, The Chris Slade Timeline, et va, pendant plus d’une heure, visité un répertoire très rock n roll avec bien entendu des chansons du groupe australien et quelques compositions. Du gros son avec une vritable démonstration de batterie. Autant dire qu’on en a pris pris la vue et pleins les oreilles. Il faut dire que le CV du bonhomme est impressionnant, car autre ACDC actuellement, il a aussi joué avec Michael Schenker, Manfred Mann’s Earthband, ASIA, Tom Jones, Gary Moore, Jimmy Page, David Gilmour et beaucoup d’autres….. 50 ans de carrière, et à 70 ans, je peux vous dire que le gars tient encore bien la route !!!
Un bon show, bien rock comme on aime.



Et voilà, c’est ainsi que va s’achever cette superbe édition 2017 du Rock N Festival. Un grand, très grand moment, et une soirée qui restera forcément dans les mémoires des spectateurs, mais aussi des organisateurs.
Maintenant le challenge va être dur à relever pour Jean Michel Fondement et toute la sympathique équipe du Festival: arrivée à faire aussi bien, sinon mieux pour l’édition 2018. Je leur fais confiance, ils y arriveront. Et nous on y sera pour partager ça avec eux

Related posts

BAD RELIGION + THE INTERRUPTERS @ La Cigale – Paris

Stephan Birlouez

HALESTORM – DAYSHELL – THE SMOKING HEARTS live in Paris 04/30/2014

Stephan Birlouez

FLOTSAM & JETSAM – DEW SCENTED – IZEGRIM @Petit Bain Paris

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.