Among The Living
Live Report

UFOMAMMUT + USNEA @La Boule Noire

UFOMAMMUT + USNEA

Paris, la boule noire, 30 septembre 2017

ufomammut


Ambiance électrique ce soir à la Boule noire pour cette belle tournée d’UFOMAMMUT, accompagné pour l’occasion d’USNEA, quatuor de Funéral Doom particulièrement efficace.

C’est donc dans une salle à demi remplie que le combo venu d’Oregon va durant une grosse demi-heure nous mettre le moral dans les chaussettes avec les screams de Justin Cory et des riffs lancinants. Son plutôt pas mal, lumière clairement minimaliste et mono teinte, l’ambiance est au rendez-vous vu le style musical des gars de Portland venus défendre Portals Into Futility, leur dernier bébé.
Ça headbang crescendo au fil des minutes qui passent et la salle commence à se remplir dignement jusqu’à atteindre un début de transe. Carré de bout en bout, sans un mot entre les titres,  le combo va faire le job de fort belle manière même si la différence de charisme ente Cory et ses acolytes (bien trop discrets) ne permettra pas de transporter le public aussi loin qu’il serait possible de le faire.

 

 

Apres une pause bière bien méritée (et autres substances prohibées mais néanmoins utiles pour ce genre de musique), le trio italien arrive sur scène sous les vivas de la foule. A part la durée du set, inférieure à 90 minutes, qui fera grincer certaines dents à juste titre, il faut bien reconnaitre qu’UFOMMAMUT s’impose comme une bête de scène, prêt à emmener loin, très loin, quiconque aurait la bonne idée de tendre l’oreille et de libérer son esprit.
Sans répit, le combo va nous asséner une flopée de titres sans aucune pause, en nous tenant en haleine et dans un trip commun durant tout le show! Sur scène comme dans le public, chacun est dans sa bulle, ce qui contribue en réalité à faire une certaine communion, une vague musicale qui transcende tout un chacun. Là encore le son est plutôt bon, malgré la tonne d’effets, et les lumières sont pour le moins minimalistes (d’aucun ayant déjà assisté à d’autres prestations du groupe avec de meilleurs conditions de lumière pourront attester que celle-ci ne vient en rien gâcher le set, bien au contraire !!). Avec un nouvel album qui défonce (et une version vinyle limited edition disponible au Merch moyennant de généreuses finances), une setlist what the fuck qui ressemble plus à un schéma technique sous acides (voir photos), une ambiance de transe, ce concert restera une franche réussite.

 

Merci à Garmonbozia de booker ce genre d’artistes dans des salles intimistes dans notre belle capitale

Related posts

LINDEMANN – AESTHETIC PERFECTION – JADU @Olympia Paris

Stephan Birlouez

Molly JOHNSON concert au New Morning

Stephan Birlouez

Sharon Robinson + Flora

Loïc 'Lost' STEPHAN

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.