Among The Living
Chroniques Albums

LINDEMANN – F & M

LINDEMANN – F & M


LINDEMANNF & M
Sortie Novembre 2019

Peter Tägtgren,
Till Lindemann

 


L’actualité de Till Lindemann fut riche en cette année 2019. Après la sortie de Rammstein, le dernier opus éponyme des teutons, Lindemann revient à l’assaut des bacs avec ce F&M aussi bien foutu que surprenant.
Deuxième opus du projet LINDEMANN monté avec le producteur et multi-instrumentiste suédois Peter Tägtgren (HYPOCRISY, PAIN), arrivant 4 ans après la première mouture, ce F & M franchit clairement un cap qualitatif et surprenant.
Avec un retour à l’allemand dans le texte, il est parfois difficile de faire abstraction de l’influence de RAMMSTEIN sur certains titres, même si ici on s’écarte rapidement de ce sujet pour plonger dans l’univers théâtral distillé par les deux compères. Reprenant en partie l’univers d’Hansel et Gretel comme ligne directrice de cet album, le coté théâtral est renforcé par le chant allemand de Lindemann, apportant sur le début ce côté martial et familier du bonhomme.
Ouvrant sur un Steh Auf massif où l’urgence est omniprésente, LINDEMANN signe d’entrée de jeu un hit en puissance, suivi d’un Ich Weiß Es Nicht que RAMMSTEIN n’aurait pas renié. La puissance et le lyrisme sont bien évidement de la partie, et l’on constate rapidement la sortie de leur zone de confort des deux lascars.
Blut signe cette rupture et met dans la lumière la qualité de chanteur d’un Lindemann presque touchant par l’émotion qu’il partage. Sombre et inquiétant, Blut est incontestablement une des réussites de ce F & M.


LINDEMANN – F & M


Même traitement avec Knebel (dont je vous invite à regarder la vidéo non censurée), titre aussi intrigant que dérangeant avec un final sauvage.
Laissez-vous surprendre par cet Ach so Gern, tango génial sur lequel Lindemann excelle sur fond de cuivre et de mandoline, ou encore par Schlaf Ein sur lequel on pourrait emballer grave.
Retour au gros son et à l’électro avec Gummi, titre intense pensé comme une fuite en avant à couper le souffle.
Autre curiosité avec ce Mathematik (Bonus Track) sur lequel Lindemann rap en collaboration avec le rappeur allemand kurde Haftbefehl.
Au final c’est une très bonne surprise que ce F & M de LINDEMANN qui gomme le premier essai passable et passe définitivement aux oubliettes le dernier « effort » de RAMMSTEIN.

Le duo Lindemann/ Tägtgren vient de trouver l’expression idéale de deux artistes aussi marqués que ces deux-là avec ce  F & M abouti.


 

 

 

 

 

Related posts

Burning Heads – Under Their Influence

Yann Fournier

LOVEBITES – Clockwork Immortality

Stephan Birlouez

CRITICAL PINT – Thirst of All

Martine VARAGO

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.