Among The Living
Digressions

Starting From Nowhere, road movie rock qui sonne juste

Starting From Nowhere, road movie rock qui sonne juste

 

Dès le 3 mai 2019, la mini-série Starting From Nowhere sera disponible sur Youtube. Scindé en 10 épisodes de 6 minutes chacun, le documentaire explore les méandres de la création musicale en pleine nature islandaise. Des premières idées à la convergence des ébauches sonores, un titre de rock psychédélique prend forme et se dessine au fil des jours. Immersif et fascinant.

Starting From Nowhere est avant tout l’illustration d’une rencontre artistique entre le multi-instrumentaliste Junior Rodriguez, drôle d’oiseau créatif tout droit sorti d’un rêve seventies, et la puissance du regard du jeune réalisateur Albéric Jouzeau.




D’un souhait commun, celui de l’aventure et de la découverte, naît un projet de voyage. Tous deux, ils se lancent dans une errance artistique au gré des intempéries nordiques, traquant l’inspiration à bord d’une caravane. Entre de somptueuses prises de vues aériennes, dévoilant une multiplicité de grands espaces déconnectés de la civilisation, le duo s’essaye au camping sauvage façon road trip.

Accompagné de son acolyte, Junior arpente les plaines tantôt désertiques, tantôt montagneuses, à la recherche d’inspiration. Les résonances d’un sol pierreux, l’écho interminable répercuté par les parois d’une grotte, le grondement des vagues fracassantes… La nature-même semble absorber le musicien, emporté dans une spirale initiatique.




Souvent pittoresques, quelques rencontres humaines viennent ponctuer le voyage. Confrontant l’aisance du parisien loquace face aux islandais laconiques, ces entrevues fortuites évoquent la lassitude d’un pays autrefois paisible, voyant aujourd’hui son patrimoine perpétuellement troublé par une invasion touristique consommatrice…

Pourtant original et visuellement sublime, le road movie peine à perdre son spectateur autant que son protagoniste. Faute à un manque de prise de risque, la narration reste convenue, avançant le long d’un fil rouge parfois trop évident. L’aventure a beau être un peu sage, aux antipodes de la sauvagerie de Billy et Wyatt dans Easy Rider, l’ensemble est livré parfaitement ficelé grâce à un grand professionnalisme.

Poétique, la scène finale vient clore avec justesse le périple musical de Junior Rodriguez, mêlant ses accords de guitare envoûtants aux lueurs mystiques des aurores boréales islandaises. L’occasion de découvrir ce qui sera le premier titre du prochain album de l’artiste, dans les bacs dès cet automne…


Related posts

HELLFEST 2018, l’acteur Kristian Nairn invité exceptionnel de la 13ème édition !

Stephan Birlouez

FLIBUSTIER : inauguration de la nouvelle boutique.

Emmanuelle Neveu

Nous rêvions juste de liberté – Henri Loevenbruck

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.