Among The Living
Interview

Interview du groupe NIGHT DEMON

Salut, c’est notre première interview ensemble et, en tant que fan de thrash et des vieux albums des légendes du métal, je suis super content de faire cet entrevue ! J’ai pas mal de question à te poser mais avant cela, merci de te présenter et de présenter le groupe.

Jarvis : Jarvis Leatherby – basse/chants, Brent Woodward – guitare, Dusty Squires – batterie

Quelle est l’histoire derrière le nom du groupe ?

On voulait un nom de groupe qui soit le même qu’un nom d’une de nos chansons. Night Demon a été la toute première chanson que nous avons écrit ensemble .Cela nous résumais bien en tant que groupe alors on l’a gardé.

Comment vous êtes-vous connu ?

En se croisant dans la scène musicale .J’étais roadie pour l’autre groupe de Brent The fucking Wrath et Dusty jouait dans un groupe appelé  New Liberty. Nous nous sommes rencontré naturellement pour ce projet.

Est-ce que tu es d’accord si je dis que jouez du « Metal old school classique » ?

Absolument ! Ca a toujours été notre but de faire de la musique qu’on aime, qui est celle que nous avons toujours aimé.Ca c’est le Classic metal.

Avez-vous tous les mêmes influences ?

Principalement oui. J’écoute beaucoup de Classic rock et de métal et il en est de même pour Brent. Dusty adore ça également mais c’est aussi un grand fan de Hair metal.

Est-ce que vous assumez la forte présence de vos influences dans vos chansons ? Exemple,  Scream in the night » qui ressemble aux années Kill’em All de METALLICA,  Full speed ahead  qui pencherait plutôt sérieusement vers IRON MAIDEN ….

On a toujours écouté les groupes que tu viens de citer donc pour nous c’est dur de ne pas être influencé par eux dans notre musique. On fait juste les choses naturellement, ce qui nous vient en tête et qui sonne bien à nos oreilles, et il se peut que parfois cela ressemble à des choses connues.

Qu’écoutes tu à part du metal ?

Pas grand-chose Ahahaha. J’aime bien quelques vieux trucs Soul, mais j’aime surtout les mélodies dans la musique.

 

Interview du groupe NIGHT DEMON

Est-ce que tu connais et aime certains groupes français ?

En vérité je n’en connais aucun mais il va vite falloir que je comble cette lacune.

Comment avez-vous l’habitude de travailler dans le groupe pour trouver les chansons ?

Le résultat peut venir de différentes manières. Dans le passé, Brent et moi-même prenions l’habitude de venir à la salle de répétition avec un seul riff et de jammer autour pour trouver l’inspiration .Parfois j’arrive à la salle avec une chanson presque finie .Parfois encore , Brent arrive avec la totalité des riffs et je l’aide pour les arrangements.

Qui écrit les paroles de chanson ?

Je suis à l’origine de 95% des paroles des chansons mais cela peut changer à l’avenir. Nous sommes un groupe, dans le sens premier du terme. A ce titre la porte est toujours ouverte aux suggestions des autres, quel que soit le sujet.

Quels sont les sujets que vous abordez dans les chansons ?

Les plus gros clichés métal, genre le diable et les ténèbres .

Pensez-vous que l’agressivité de la musique soit liée à l’agressivité des paroles dans vos chansons ?

Pas spécialement .Si tu écoutes « Save me now » , ca sonne comme du rock des années 70 ou 80 avec une petite influence pop par ci par là et beaucoup de contrôle mélodique , mais les paroles sont vraiment super noires.

Où avez-vous enregistré l’album et combine de temps cela a-t-il pris ?

Nous avons enregistré l’album dans les montagnes de Californie et cela nous a pris 4 jours car nous avons enregistré Live.

Avez-vous “jeté” pas mal de chansons, qui du coup ne sont pas sur l’album mais que, éventuellement, vous allez garder pour la suite ?

Non pas du tout, nous avons gardé absolument toutes les chansons que nous avons écrit et nous avons tout mis sur l’EP, puis l’album. On essaye vraiment de ne rien jeter. Même les chansons Bonus que nous avons ajouté sur l’album sont des versions Live ou des reprises .Nous sommes très fier de ce que nous écrivons et ne faisons jamais passer quelque titre que ce soit au second plan.

Avez-vous déjà commencé à travailler sur le prochain album ?

Pas encore mais nous avons énormément d’idées que nous allons vite exploiter dès lors que nous aurons un petit break pour souffler.

Pour qui aimeriez-vous ouvrir ?

Iron Maiden, Saxon, Enforcer, Tygers of Pan Tang, Black Sabbath, Kiss.

 

Interview du groupe NIGHT DEMON

 

Parlons un peu video clip ! On peut avoir actuellement sur Youtube un clip pour la chanson Scream in the night . C’est un peu un mix entre de la performance sur scène et des séquences de Comic books. Qui a eu l’idée de faire ce genre de chose ?

L’entièreté du concept est de nous .Je me fiche un peu des vidéos de Live mais il faut reconnaitre que parfois cela devient très compliqué de faire passer une idée, une petite histoire, avec un scénario qui tiens la route dans un si petit laps de temps, de surcroit sans dialogues . Cette vidéo atteint bien son but je pense et elle a été faite simplement avec un budget minimal.

Que peux-tu me dire de la tournée qui s’annonce ? Serez-vous en tête d’affiche ou en ouverture ?

On va faire des têtes d’affiches dans la majorité des cas durant deux mois et demi aux USA. Dans certains endroits nous ouvrirons pour des gros groupes locaux. C’est vraiment une tournée à rallonge pour défendre cet album, nous avons beaucoup de cités à atteindre et on est impatient d’avoir plus de choses à montrer en live pour faire un set plus long.

En tant que groupe naissant, quelle est ton impression sur le milieu de la musique de nos jours ?

Je pense que c’est pour le mieux ! L’internet a réellement ouvert de nouvelles portes pour les groupes et leurs fans. A l’époque, c’était vraiment compliqué de faire écouter rapidement ta musique au plus grand nombre. C’était compliqué de conclure un marché et encore plus difficile d’être distribué. A part pour le téléchargement illégal, contre lequel je suis farouchement opposé, il semble que ce soit dorénavant la voie sur laquelle il faille compter…. Au lieu de s’épuiser dans tous les sens pour rien pour essayer de combattre ce géant, on essaye juste de travailler sur la manière la plus judicieuse de se servir de ce nouveau système afin de toucher le public. On tourne aussi énormément, et je sais que cela aide vraiment. Le fait est que nos albums s’arrachent comme des petits pains à peine sortis de la presse, il faut croire que les fans préfèrent acheter la version physique, une manière de nous supporter. Je ne voie pas où est le problème actuellement : si tu es un bon groupe, que tu fais des choses de qualité et que tu respectes tes fans, ces derniers te supporteront jusqu’à la fin.

Avez-vous déjà vécu des moments très “ spinal tap” dans le groupe ?

Notre guitariste est resté bloqué dans la salle de bain pas plus tard que la nuit dernière. C’était hilarant car il n’y avait même pas de poignée sur la porte ! Quelqu’un de la salle de concert à du venir avec la poignée du autre porte pour lui ouvrir. Plus tard dans la nuit, c’est moi qui suis resté bloqué….

Related posts

Entretien avec Gautier Serre d’IGORRR

Hijo Hito

Rencontre croisée avec Cédric et Amine,du groupe HEAVYCTION

Emmanuelle Neveu

Entretien avec Niko (Nicolas Giraudet) de TAGADA JONES

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.