Among The Living
Interview

Interview du groupe SLEAZYZ

Entretien avec le groupe SLEAZYZ (par mail) à l’occasion de la sortie de leur dernier opus March Of The Dead, sortie le 20 Novembre 2020

SLEAZYZ – March Of The Dead


Pouvez-vous présenter le groupe ?

SLEAZYZ est un groupe d’horror metal, créé par Frédéric « Sleazyz » Dubois. Sleazyz est composé de: Fred Sleazyz Dubois, auteur, compositeur, bassiste et chanteur ; Speed, batterie ; David Ripper, guitare lead, voix ; Iléana Pandemonium Rodriguez, auteur, compositeur, arrangeur, guitare rythmique et voix. Sleazyz est né de la fascination pour le métal, glam, punk, sleaze des années 80 (version Sunset Strip) et le cinéma fantastique et d’horreur des années 50 aux années 90.

Comment avez-vous et gérez-vous cette période de Covid particulièrement difficile pour des groupes avec une actualité comme la vôtre ?

Ileana Pandemonium: Avec beaucoup de colère, déception et de patience. Nous avons fait notre planning en 2019 pour gérer l’enregistrement, les concerts et la communication de l’album en 2020. Comment beaucoup des groupes, tous nos plans ont été reportés ou annulés. Il a fallu s’adapter aux contraintes des mesures
sanitaires. Nous avons fait une courte résidence avec l’association l’Ame du Temple avec une captation live de 5 titres en octobre 2020 à la Chapelle Argence (salle de concert des musiques actuelles de la ville de Troyes). Jouer sans public c’est dur, l’énergie que transmet le public n’est pas là et vice versa!.
Concernant les deux vidéos clips, nous avons filmé, malgré les restrictions, en mode guérilla  car c’était ça ou rien. Pour la presse, Roger (Replica promotion)  a très bien géré la situation et nous a fait avancer.

D’où vient votre inspiration Horrifique qui caractérise l’univers de SLEAZYZ ?

Fred: On est tous fan des films d’horreur, chacun a ses préférences. Pour ma part j’adore le magazine Mad Movies depuis les années 80, qui m’a fait découvrir les films des monstres Universal, de la Hammer, de Corgman, Empire Pictures etc. J’aime beaucoup le shock rock à la Alice Cooper, Kiss, New York Dolls
et Marilyn Manson
Ileana: Je suis fan des films et de littérature d’horreur et fantastique depuis toute petite! Mon inspiration vient de Fangoria, des bd comme Tales from The Vault ou Creepshow, des écrivain comme HP Lovecraft, H.Quiroga, Poe, Polidori, Claude Seignolle, Maturin. J’adore les films de Lucio Fulci, Bava, Argento, Wes Craven, Carpenter, Joe Dante, Sam Reimi, Romero, Landis.
En musique, j’adore la musique et univers de Misfits,… Les influences sont nombreuses chez SLEAZYZ, avec une approche Hard Rock tirant sur le punk (un punk à la Ramones), avec des pointes de Thrash.

Quelles sont vos influences à tous ?

Fred: Le glam et le sleaze de Sunset Strip, Ramones, Pantera, Rob Zombie, Mötley Crüe, Murderdolls, Ministry, Dimmu Borgir. J’aime les bonnes chansons metal qu’importe le style.
Ileana : le sleaze des groupes comme Faster Pussycats, L.A. Guns, Rox Gang, Ratt mais aussi j’adore Danzig, Misfits, Dead Kennedys, Motorhead, Behemoth, Slayer, Bodycount, Megadeth, Suicidal Tendencies, The Cult, Rob Zombie, ou encore Type O Négative.
David aime le heavy metal european (Iron Maiden,Judas Priest) et aussi hard rock (Scorpions, Guns’n Roses et Aerosmith) Speed aime le heavy metal des années 80 (AC/DC à Metallica aussi aussi le glam metal, le thrash. Donc oui les influences sont nombreuses.

Au niveau de votre image à chacun, vous avez adopté le « corpse paint », mais plus à la Craddle Of Filth qu’à la Alice Cooper je trouve. D’où cela vient-il ?

Fred: On aime les groupes maquillés mais artistiquement on préfère les corpse paint des groupes de black metal.

Vous venez de sortir « March Of The Dead », vous avez de bons retours ?

Fred: Oui on a eu des belles chroniques, ça fait plaisir ! Mais au même temps c’est frustrant de ne pas pouvoir défendre notre album en live.

SLEAZYZ – March Of The Dead

C’est votre deuxième opus, après « Schizonroll N Psychotronic » paru en 2016. Que s’est-il passé durant ces 4 années qui les séparent ?

Fred: En 2018 on a sortie Funhouse (une demo de 10 titres) joué avec mon ancien line up. La même année, j’ai déménagé et changé la totalité du line up. Le nouveau line up est plus motivé, expérimenté et professionnel que jamais!
Ileana : En 2018 Nous avons travaillé et arrangé des anciens titres de Fred mais aussi nous avons composé des nouveaux. Nous avons fait des concerts et quelques festivals. On a préparé aussi notre album.

Comment fonctionnez-vous au sein de SLEAZYZ pour composer, particulièrement en ce moment ?

Fred: En général, je fais les demos tout seul ensuite je les fait écouter au autres membres du groupe. Si le titre plait on travaille dessus sinon on jette.

Les thèmes développés sur cet album sont finalement assez en adéquations avec l’époque que l’on traverse. L’écriture des textes c’est un travail de groupe ou seulement de Fred ?

Fred: J’avais l’habitude d’écrire mes textes (anglais) tout seul mais avec l’arrivée
d’Ileana (portoricaine-américaine) c’est beaucoup plus facile.
Ileana: On a écrit les nouveaux titres ensembles et on a fini certains pendant l’enregistrement!

« March Of The Dead » est plutôt court (33 minutes), est ce une volonté du groupe ou êtes vous juste un peu fainéants sur les bords ? (Humour hein).

Fred: Le budget mon ami! (rire) Il faut savoir que l’album a été enregistré en 5 jours pas plus pas moins. Nous avons bossé de 10 à 12 par jour avec des larmes de la sueur et du sang.

 

Quel est le modèle économique du groupe, comment faites vous fonctionner le groupe financièrement ?

Ileana: Fred, Speed et David ont un deuxième travail. J’ai l’association avec laquelle je gère les dates, les enregistrements, le merch, communication(réseau sociaux, website, etc) et tout ce qui concerne le groupe . Concernant l’album, nous avons mis à côté tout les cachets des concerts et les bénéfices fait par la vente de merch pendant deux ans. On a fait des dossiers de subventions, cherché des partenariats ainsi que de prêts personnels… Cela nous a permit de travailler avec des professionnels et obtenir le résultat qu’on voulait avec l’album(réalisation et communication) Mais actuellement c’est difficile car la plupart des albums, sont
vendus pendant les concerts … 

Vous avez une deuxième vidéo qui sort le 29 janvier avec « Devil talking in my head ». Vous confiez la réalisation de vos clips à quelqu’un ou c’est quelque chose que vous maitrisez en interne ?

Fred: Nous avons collaboré avec un réalisateur de notre région Aurélien Cerf. En générale on fait savoir ce que l’on veut comme ambiance, on écrit le scénario et on lui laisse la réalisation. On suit de près le montage pour être au plus prêt du résultat qu’on souhaite.
Ileana : Avec Devil talking in my Head, j’ai travaillé les lumières en fonction du lieu. Je voulais une ambiance de vieux films d’horreur italiens (Fulci) ou américains (à la Creepshow) mélangé avec les vieux vidéoclip de sleaze des années 80 avec une touche d’aujourd’hui!.

Vous avez des projet en visibilité pour défendre votre album en live ?

Fred: Oui, nous avons quelques dates mais toujours si les mesures sanitaires le permettent…
Normalement le samedi 3 avril 2021, c’est notre party release à la Chapelle Argence à Troyes avec nos amis de High-School Motherfuckers.
Le 5 février 2021 de 15h00-17h00, rencontre avec le public et vente de l’album à The message, Troyes
On attend pour une date définitive au Klub (Paris) pour été ou septembre .

Nous vous laissons le mot de la fin.

Ileana: On hâte de jouer notre première date avec HSMF à la Chapelle Argence, de retrouver une vie social plus convivial, d’allez voir des concerts, boire un coup, échanger avec les gens.. De soutenir les groupes en achetant leurs albums notamment Kamera Obscura, Embryonic Cells, Survival Zero, Uppercult parmi d’autres. On souhaite vivement de retrouver la scène au plus vite. On vous remercie pour cet entretien, merci encore pour votre soutien!

Related posts

MAGOA : Entretien avec Vincent

Stephan Birlouez

Interview avec Laurène et Brice du groupe ORKHYS

Stephan Birlouez

Conférence de presse Papa Roach pour la sortie de leur nouvel album FEAR

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X